Un massacre magnifique

alt

Une œuvre extrêmement bien écrite et fort documentée. Ce roman historique marque une page importante de la littérature québécoise. Non seulement Camille Bouchard force le lecteur à plonger dans l’Europe et l’Amérique du seizième siècle, mais il nous invite à interpréter les attitudes des ressortissants des deux cultures. Est-ce du révisionnisme historique? Probablement car comme l’histoire est toujours écrite selon le point de vue du vainqueur, il est facile d’imaginer que les Amérindiens n’ont pas la plus belle part de ce que les Européens ou leur descendance ont écrit dans les pages d’histoire officielle.

 

Camille Bouchard inclus dans le texte des expressions du français de l’époque avec définition des mots ou des expressions, de même que quelques mots du vocabulaire amérindien. Le tout très facile à comprendre sans perdre le fil de l’histoire.

Le plus fascinant, car symptomatique des différences entre les peuples autochtones et les envahisseurs, c’est l’acceptation de la diversité sexuelle chez les Amérindiens et au contraire la volonté d’éradication de comportements sexuels qui ne conviennent pas à la norme imposée par les religions soit protestante ou catholique.  Le tabou de l’homosexualité est pourfendu par l’ouverture aux Berdaches chez les peuples amériquains. Voilà tout un contraste.

Comment comprendre la relation amoureuse, coupable, qui se développe entre Côme et Myanna?

 

Dans Un massace magnifique, en plus de décrire la fourberie des Européens et la naïveté des autochtones, lors des premiers contacts, Bouchard met en évidence les dessins bien arrêtés de conquête des puissances étrangères. D’éradiquer de la surface de la terre ces moins que rien, impies, n’adhérant pas à la foi chrétienne.Cette volonté de conversion des peuples autochtones n’est qu’un paravent pour mieux dissimuler le désir d’enrichissement des conquérants au dépends des vaincus.

 

Entre le dernier voyage de Jacques Cartier (1542) et les premières incursions de Samuel de Champlain dans le Saint-Laurent (1603), il s’est écoulé plus de 60 ans. Cela ne signifie pas pour autant que la France était indifférente à l’égard du Nouveau Monde. Au contraire!
Après la tentative d’établir la «France antarctique» au Brésil (1555), Gaspard II de Coligny, Amiral de Châtillon, envoie Jean Ribault en Floride en 1562. C’est un nouvel échec.
Deux ans plus tard, en pleine guerre de religion, tandis que Ribault est emprisonné à la Tour de Londres, Coligny renvoie en Floride une poignée de huguenots sous la gouverne de René Goulaine de Laudonnière. Là encore, l’expérience tourne à la catastrophe.
Alors qu’on se prépare à mettre un terme à ce projet de colonisation, Ribault, qui est libéré depuis peu, est mandaté pour prendre la tête de la troisième expédition (1565). Le projet aboutira-t-il enfin?

 

Une œuvre magistrale !

 

alt

 

Camille Bouchard est né à Forestville, au Québec, en 1955. Il a longtemps vécu sur la Côte-Nord et habite désormais dans la région de Québec.

Camille Bouchard a écrit plusieurs romans pour les adolescents et les adultes. Grand amateur de voyages, il a visité plusieurs pays dont l’Inde où il a côtoyé des sadhus (des hommes saints) et navigué sur le Gange. L’auteur a publié plusieurs romans aux Éditions Hurtubise HMH. Pour en apprendre davantage sur cet auteur (ou lui écrire), visitez son site Internet à : www.chez.com/camillebouchard.

 

Nombre de pages : 464

Prix suggéré : 26,95 $

 

www.editionshurtubise.com

 

 

 

PARTAGER
Article précédentBeast
Article suivantCharlie Price et Fred Matte chez Archibald