Alex Perron à Montmagny

 

alt

 

Oui, « un gars c’t’un gars ». Et ALEX PERRON en est bel et bien un. Un gars irrévérencieux et vrai, songé mais pas trop, superficiel mais engagé. Il sera en spectacle le samedi 15 janvier à 20h à la salle Edwin-Bélanger de Montmagny.

Dans une mise en scène de Chantal Lamarre (Gala Jean-Marc Parent) et sous la direction artistique de Pierre Bernard (André Sauvé, Le Mystère d’Irma Vep, Théâtre de Quat’Sous) Alex Perron propose, pour son premier one mam show,  une incursion dans un univers éclaté, un spectacle entre stand-up et variétés où, dans sa peau comme dans celle de ses clinquants personnages, l’humoriste pousse plus loin la dérision, voire l’autodérision.

Son côté control freak, son homosexualité, les egos démesurés, le plaisir coupable de se gaver de potins et celui, plus délectable encore, de s‘empiffrer de poutine… Modelé par des plumes affinées, la sienne et celle de ses collaborateurs François Camirand (Patrick Huard, Les Boys, Taxi 22, Vice caché), René Brisebois (Patrick Huard, Les Boys) et Christian Viau (Rachid Badouri), entre autres, le ton est toujours hilarant, audacieux, extravagant… avec juste ce qu’il faut de piquant

Alex Perron
Samedi 15 janvier 20h
Salle Edwin-Bélanger
 141, boulevard Taché Est, Montmagny
35,31$

@font-face { font-family: "Times New Roman"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }a:link, span.MsoHyperlink { color: blue; text-decoration: underline; }a:visited, span.MsoHyperlinkFollowed { color: purple; text-decoration: underline; }table.MsoNormalTable { font-size: 10pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; }

Billetterie : 418 241-5799 / 1 866 641-5799 /  www.adls.ca


Prochainement : Jonathan Painchaud, samedi 22 janvier 20h
                         Boucar Diouf, samedi 29 janvier 20h
                         Nouvelle Époque, dimanche 30 janvier  20h

photo: courtoisie

PARTAGER
Article précédentLe tant attendu
Article suivantLes Zapartistes au Capitole