Changing Room au Théâtre Périscope

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
12
Changing room
Changing room

C’est mardi le 12 avril que j’ai assisté au docu-théâtre interactif sur les drags queens au Théâtre Périscope.  J’avais déjà vu des spectacles de drag queens auparavant quand je suis allée à Cape Cod, mais ce spectacle nous fait vivre la réalité de ces gens en nous invitant dans leur monde. Cette pièce a été crée au Drague il y a deux ans.

Première surprise, on nous fait entrer par la loge des acteurs. On y voit donc  l’envers du décor, les costumes à froufrous, à plumes et à paillettes, le maquillage, les perruques et tout le tralala. Le Périscope est changé en cabaret avec un vrai bar en arrière de la scène, un drag queen vient nous offrir un « shooter» il nous dit que c’est des deux pour un pour la soirée.  À 20 heures, le rideau se lève et 4 danseurs  nous font un premier numéro de danse très réussi.  Après le premier numéro, une animatrice, Délice, nous fait bien rire en nous lisant des consignes qu’elle ne veut pas qu’on suive.

Une partie de la pièce se déroule dans la loge où grâce à deux écrans, on peut être voyeur et entendre tout ce qui peut se dire hors du spectacle.  L’autre partie se déroule côté cabaret où l’on assiste à un spectacle de drag queens. Les gens s’en donnent d’ailleurs à cœur joie pour encourager les danseurs. On est à la fois amusés par les numéros et le caractère osé du spectacle et émus de côtoyer de si près la réalité de ce cabaret. Ceux qui font ce métier sont des bêtes de scène, car on constate qu’il faut vraiment triper fort pour faire ce travail.  On nous présente une dizaine de numéros de lipsync entrecoupés d’animation et de témoignages ou les interprètes parlent de leur expérience en tant que comédiens jouant des drags queens. Avec Changing Room, la production Nous Sommes Ici vous offre une intrusion dans l’univers des personnificateurs  féminins, en documentaire, mais aussi en cabaret. Un univers interactif très surprenant, mais il faut y aller, puisque je ne peux pas vous révéler les différentes surprises de la soirée. Bravo à tous les comédiens. Un spectacle renversant où  l’imitation et les numéros sont à couper le souffle.  Cette pièce de trois heures avec entracte est très réussie et nous sort de notre confort habituel des pièces de théâtre.  Je conseille cette pièce à tous ceux qui veulent vivre une expérience d’un spectacle de drag queens.

Texte et mise en scène : Alexandre Fecteau

Collaboration au texte :  Raymond Poirier

Comédiens : Frédérique Bradet (Rosy + Jewel)

Anne-Marie Côté (Délice)

Frédéric Dubois (La Goglue)

Martin Perreault (Praline)

Équipe de création : Stéphanie Hayes, Marie-Renée Bourget Harvey, Virginie Leclerc, Geneviève Dionne, Chantal Bonneville, Jérôme Huot, Adèle Saint-Amand, Éliot Laprise et François Leclerc.

Théâtre Périscope

2, rue Crémazie Est, Québec

Téléphone : 418 529-2183

Mardi au samedi 12 au 30 avril à 20 heures.

Dimanche 17 avril à 15 heures.  Il y aura une causerie après la représentation  sous la thématique de l’identité sexuelle.

www.theatreperiscope.qc.ca

Crédit photo : Lise Breton