MANGA » de Belzébrute //FRINGE 2011

Dans le cadre du Festival St-Ambroise FRINGE de Montréal, le band de théâtre Belzébrute présentera sa plus récente création, Manga. Du 11 au 19 juin 2011, les murs du Théâtre La Chapelle vibreront au rythme d’une histoire de vengeance tordue sur fond de tambours japonais. Les spectateurs sont conviés à venir assister au second volet de la trilogie de la vengeance, amorcée par Shavirez le Tsigane des mers (meilleur texte francophone, Festival FRINGE 2008).

Après les aventures épiques de Shavirez, c’est au tour de Ritsuko de concocter sa propre vendetta en tentant de répondre à l’ultime question : combien de fois doit-on tuer une même personne avant de se sentir vengé? Manga est une réelle immersion au cœur d’un Japon médiéval déjanté où se côtoient Shogun et samouraïs, ninjas et monstres nippons.  Une pièce de théâtre située à mi-chemin entre la bande dessinée et le cinéma d’animation japonais qui éblouit par sa poésie visuelle et ses multiples rebondissements. Au menu : musique en direct, chorégraphies de combats, projection vidéo, manipulation de marionnettes et texte en pseudo japonais…!

Et parce qu’ils sont d’infatigables créateurs, les membres de Belzébrute animeront quotidiennement, pour une deuxième année consécutive, l’émission FRINGE-moi, la webtélé officielle du Festival FRINGE. Diffusée sur le site internet du Festival (www.montrealfringe.ca), FRINGE-moi présentera des entrevues exclusives, des portraits d’artistes anglophones et francophones ainsi que des performances délirantes. Mentionnons que, grâce à son implication passionnée et à son énergie lumineuse, Belzébrute est la première compagnie francophone à avoir remporté le prix Spirit of the FRINGE depuis la création du Festival, il y a 20 ans.

Du 11 au 19 juin

Théâtre La Chapelle

3700, rue St-Dominique

HORAIRE DÉTAILLÉ:

* Samedi 11 juin: 19h30

* Dimanche 12 juin: 14h30

* Mercredi 15 juin: 18h

* Vendredi 17 juin: 21h45

* Samedi 18 juin: 18h

* Dimanche 19 juin: 16h

www.belzebrute.com

 

 

PARTAGER
Article précédentLes femmes du 6e étage
Article suivantLecture de La faute à Persée