Lorsque grossesse devient tristesse

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
98

Encore aujourd’hui, la perte d’un enfant est un sujet tabou. Peu de personnes veulent en parler, du moins publiquement. Le livre Lorsque grossesse devient tristesse regroupe une impressionnante série de témoignages de femmes qui ont vécu la perte d’un ou de plusieurs enfants. Des fausses couches jusqu’au décès après quelques années de vie, ces textes sans prétention et écrits simplement démontrent une sincérité toute naturelle. À travers chaque témoignage chargé d’émotions se profile l’évolution des étapes du deuil, jusqu’au retour au bonheur qui est malgré tout possible.

Je n’ai jamais eu à subir la perte d’un de mes enfants, cependant je suis de ceux et celles qui ne savent pas comment réagir ou quoi dire pour réconforter une personne en deuil de son enfant. J’ai de la famille et des amis à qui ce malheur est déjà arrivé et je me suis sentie bien démunie pour les aider. Alors, je recommande ce livre à tous ceux et celles qui doutent comme moi et qui cherchent des répondes. Également, ce livre est un point de repère plein d’espoir pour les parents ayant perdu leur enfant. Car ces femmes qui témoignent sans rien cacher sont désormais de beaux exemples de courage et prouvent qu’il est possible de s’en sortir.

Que ce soit des fausses couches, ou un accouchement d’un enfant mort-né, ou même un bébé qui survit seulement quelques jours ou quelques mois avant de devenir un ange, toutes ces histoires nous touchent, et le courage de ces femmes nous émeut.

Ces témoignages au nombre 14 sont parfois difficiles à lire, car le chagrin et la douleur y sont omniprésents. Par contre, moi qui suis une personne extrêmement sensible, j’ai apprécié la force et la détermination de ces parents et j’en suis ressorti avec beaucoup d’espoir puisque la plupart de ces histoires se terminent par une nouvelle naissance, une vie qui continue malgré la blessure qui demeure présente et le souvenir de l’enfant disparu qui jamais ne s’efface. Donc, je recommande également ce livre à toutes ces femmes qui vivent un deuil d’un enfant, peu importe l’âge, car cela pourra surement mettre un baume sur leurs souffrances.

Je dois souligner les magnifiques illustrations de Chantale Vincelette, qui représente chacune des mamans qui livrent leurs témoignages dans ce recueil. Des portraits en noir et blanc sublimes d’une grande beauté!

À la fin du livre l’on retrouve une section qui décrit les diverses étapes d’un deuil, ainsi qu’un paragraphe qui donne quelques conseils aux proches qui veulent soutenir une personne en deuil. Finalement, la dernière section du livre donne des informations sur l’organisme Parents orphelins dont la porte-parole est Mélanie Gagné qui a écrit la préface du volume.

Nadia Pinet

Nadia Pinet est originaire de Chicoutimi, au Saguenay. Née en 1981, sa famille déménage dans le petit village de Laterrière sept ans plus tard. Après ses études secondaires, Nadia quitte le foyer familial et s’établit à Jonquière, où elle travaille dans les bars. Elle rencontre celui qui allait devenir son conjoint en 2000, Jean-Denis, avec lequel elle aura trois enfants. Cependant, le premier d’entre eux, né en décembre 2004, décèdera après seulement quelques jours, victime d’une maladie génétique. Nadia s’en sort difficilement, se sent seule, livrée à elle-même et surtout, elle ne trouve pas de ressource qui pourrait l’aider. Elle se tourne alors vers Internet et crée un forum de discussions qui réunit aujourd’hui des centaines de membres. http://pages.derytele.com/nosanges/index.html . Plusieurs d’entre elles ont accepté de collaborer à ce projet de livre intitulé Lorsque grossesse devient tristesse, édité au printemps 2011 aux Éditions JCL.

http://nadiappinet.forumactif.com/

www.parentsorphelins.org

Prix : 21.95$

290 pages

Les éditions JCL

http://www.jcl.qc.ca