Bref entretien avec Vic Vogel, pianiste, compositeur et directeur de Big Band (grand ensemble de jazz)

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
47
Vic Vogel

Vic Vogel, se produit à Québec samedi prochain, le 20 août, à la Baie de Beauport, pour la cause et pour l’amitié. La cause, celle qui lui tient bien à cœur, c’est la Fondation de la Maison Michel-Sarrasin, une maison ouverte à tous, peu importe les moyens dont on dispose, pour les gens atteints du cancer, en phase terminale. Une partie des profits sera remis à cette œuvre. Et l’amitié, ce sont ces douze musiciens et danseurs cubains de Cubamanos dont ils connait pour certains la famille ou la filiation musicale. D’ailleurs, Vic Vogel fait partie de l’histoire québécoise et cubaine entre nos deux nations. Il a joué et séjourné depuis si longtemps et souvent à Cuba et La Havane. C’est un ami et un collège comme musicien du fameux pianiste cubain Chucho Valdés.

Discutant à bâtons rompus avec Vic Vogel, il me mentionne l’importance du big band, cet ensemble de plusieurs musiciens de jazz, une école d’apprentissage, de formation nécessaire pour les jeunes musiciens. « C’est un éléphant qu’il faut nourrir ». Quand je lui oppose l’argument des frais coûteux . Il me répond qu’il n’y a que l’essence qui est cher. Et d’aborder les Big Bands célèbres du Québec dont celui des années 60-70 de Maynard Ferguson, célèbre trompettiste montréalais d’origine, jouant dans des registres très hauts et aigus. Vic Vogel affirme être le seul à avoir eu la possibilité de l’amener à jouer dans une gamme descendante lors des Olympiques de Montréal.

Vic Vogel est connu aussi au Québec pour son franc parler sur bien des sujets et la vie en général. Il me dit : « au fond, je suis un bon bougon ».

Concernant ses projets d’entraide sociale, il vient de réussir à expédier à Cuba 30 pianos droits, plusieurs saxophones, pour un total de 150 instruments de musique. Impressionnant pour le moins ! On connaît les autres manques et les pénuries de Cuba mais musicalement, l’île a aussi des lacunes au plan de l’expression musicale et de l’utilisation d’instruments de musique.

Toujours actif en dépit de son âge qui avance, il parle d’un récent concert anniversaire donné au Vieux Clocher de Magog. Dans la démarche et le discours, chez ce septuagénaire, il y un propos et une attitude tellement jeune, vivante et actuelle. Ce côté vert, c’est surprenant et sûrement inspirant pour les jeunes musiciens qui jouent et apprennent de ce maître.

Il y a lieu de profiter de ce passage rare de Vic Vogel à Québec. Avec ses amis, musiciens et danseurs cubains, à la Baie de Beauport, en cette fin d’été, profitons des lieux. Il y aura à coup sûr une ambiance musicale enlevante et festive. Il y a toujours chez Vic Vogel un jeu pianistique formidable et entraînant avec ses compères musiciens.

De plus, les amateurs de danse et de salsa de Québec seront ravis d’apprendre que l’inimitable Rusdell Nuñez se joindra également à Cubamanos pour interpréter quelques pièces de son répertoire de Salsa newyorkaise.

Cubamanos et Vic Vogel : un moment inoubliable à mettre à son agenda pour 15$ en prévente ou 20$ le jour même! La moitié des recettes de l’entrée sera remise à la Fondation de la Maison Michel-Sarrazin.

Billets en vente à la Baie de Beauport ou par téléphone au 418- 266-0722.

www.myspace.com/vicvogel