Gaston Miron La vie d’un homme

Gaston Miron

Gaston Miron a été un conteur exceptionnel. La parole aura été même plus importante que ses écrits. Mais Gaston Miron était aussi un poète. Un poète engagé. Sa renommée dépassait largement les frontières du Québec. Gaston Miron représentait à lui seul l’ensemble du peuple québécois.

Gaston Miron, La vie d’un homme de Pierre Nepveu est un livre à lire pour mieux connaître et comprendre à la fois Gaston Miron mais aussi la société québécoise.

Le 21 décembre 1996, dans la modeste église de Sainte-Agathe, avaient lieu les funérailles nationales d’un poète. Avant Gaston Miron, aucun écrivain n’avait reçu des autorités politiques québécoises un honneur pareil. Comment une telle chose pouvait-elle se produire dans une société qui avait jusque-là si mal traité ses poètes, de Nelligan à Saint-Denys Garneau?

C’est tout simplement que Gaston Miron incarne mieux que quiconque le Québec moderne. Miron est notre «contemporain capital». Écrire la biographie de Gaston Miron, c’est faire davantage que retracer la vie d’un homme, c’est raconter le Québec de la Grande Noirceur et des communautés religieuses, la Révolution tranquille, la renaissance du nationalisme et les mouvements de gauche, la crise d’Octobre, les deux référendums, c’est raconter l’histoire de l’édition au Québec et la naissance d’une institution littéraire semblable à celle dont sont dotées les autres nations.

À l’étranger aussi, le Québec, c’était Gaston Miron, tant parmi la confrérie des poètes que sur les plateaux de la télévision française.

Après de nombreuses années de recherche qui l’ont amené à rencontrer les proches de Miron et à traverser d’abondantes archives, le poète, romancier et essayiste Pierre Nepveu arrive à embrasser l’empan de cette vie hors du commun. Il sait bien sûr faire ressortir toute l’envergure du poète, mais il réussit également comme nul autre à peindre l’homme, sa rudesse, sa fragilité, son grand rire franc, ses coups de gueule, sa misère natale qu’il portait comme un stigmate, son espoir indomptable.

 
Pierre Nepveu

Né à Montréal en 1946, Pierre Nepveu est poète, essayiste et romancier et il est professeur émérite de l’Université de Montréal, où il a enseigné la littérature de 1978 à 2009. Il a consacré de nombreux travaux critiques à la littérature et à la poésie québécoise contemporaines dans des ouvrages comme Les mots à l’écoute  (réédition Nota Bene 2002) et L’écologie du réel (Boréal, 1988; 1999). Essayiste, il est aussi l’auteur d’Intérieurs du Nouveau Monde, de Lectures des lieux, parus aux Éditions Boréal, et d’un recueil de ses chroniques de poésie dans le magazine Spirale, La poésie immédiate (Nota Bene, 2008). Il a produit avec Laurent Mailhot une anthologie : La poésie québécoise des origines à nos jours, parue en 1981 et rééditée en 2007 (Typo).

 

Nombre de pages : 920

Prix suggéré : 39,95 $

www.editionsboreal.qc.ca