« À CIEL OUVERT. LE NOUVEAU PLEINAIRISME » LA NOUVELLE EXPO AU MUSÉE NATIONAL DES BEAUX-ARTS DU QUÉBEC !

CUT IN THE DARK de Michel de Broin
CUT IN THE DARK de Michel de Broin

Créer et travailler en plein air! Qu’en est-il aujourd’hui?  Représenter directement ce que l’on voit, travailler en pleine nature ou revisiter et réinterpréter le concept dans un contexte contemporain? Dessins, aquarelles, collages, peintures, textes, vidéos, photos et installations viendront témoigner de la diversité des pratiques autour de ces idées en proposant une vaste gamme de stratégies.

Que représente le pleinairisme pour les artistes d’aujourd’hui ? Peut-on établir des rapports entre l’approche traditionnelle de la création en plein air et les nouveaux médias dominant la scène artistique contemporaine ? Ce sont là des questions auxquelles l’exposition À ciel ouvert. Le nouveau pleinairisme tente de répondre du 15 mars au 25 juin 2012 au Musée national des beaux-arts du Québec.

C’est à travers une sélection d’œuvres – dessins, aquarelles, peintures, vidéos, sculptures et photographies – d’une quinzaine d’artistes du Québec, du Canada, d’Europe et d’Amérique du Sud que le visiteur peut prendre le pouls des diverses formes que peut emprunter la création artistique contemporaine réalisée en plein air.

Voewood, 2010 de Roger Ackling
Voewood, 2010 de Roger Ackling

L’exposition s’intéresse à l’acte de peindre en plein air, une pratique toujours d’actualité qui remonte au XVIIe siècle. Longtemps, les études effectuées « d’après nature » ou « sur le motif » ont servi d’étapes préparatoires aux tableaux réalisés en atelier. Travailler librement et dans l’instantanéité, saisir le caractère imprévisible des éléments et s’abandonner au cycle naturel de la lumière ont constitué les fondements du paysagisme moderne tel que au XIXe siècle, notamment par les peintres associés à l’école de Barbizon ou à l’impressionnisme. Encore aujourd’hui, les artistes contemporains sont étonnamment nombreux à embrasser cette direction. Les œuvres des artistes Francis Alÿs, Michel de Broin, Geneviève Cadieux, Janet Cardiff et Georges Bures Miller, Cyprien Gaillard, Janice Kerbel, Irene Kopelman et plusieurs autres artistes ont été réalisées suivant cette approche. Certains ont choisi de travailler à la lumière du jour ; d’autres ont préféré le crépuscule ou la nuit, tirant avantage de sources d’énergie moderne pour prolonger leur journée de travail. Les notions de temps, du passage des saisons, de la nature menacée et de l’énergie créative sont autant de forces en présence que l’on peut observer dans les différentes œuvres rassemblées. « Que l’action se situe dans un environnement sauvage, en ville ou en atelier, la notion de nature demeure prédominante dans ses œuvres qui affirment du même souffle l’impossibilité de saisir la fugacité d’un moment en plein air et l’importance de l’imaginaire » précise Kitty Scott, commissaire de l’exposition et directrice des arts visuels pour The Banff Centre.

Sélection d'oeuvres d'art de l'artiste Pierre Dorion
Sélection d'oeuvres d'art de l'artiste Pierre Dorion

En lien avec le regard que l’exposition porte sur la création artistique contemporaine en plein air, la commissaire, Kitty Scott, a invité le peintre québécois Pierre Dorion à faire une sélection parmi les œuvres de la collection du Musée national des beaux-arts du Québec qui résultent de la création en plein air. Pochades, peintures achevées en atelier, gravures et photographies, bref, les 36 œuvres choisies par Dorion illustrent une approche du paysage lentement investie par la photographie et l’urbanité, où l’on peut observer une progression vers une notion plus abstraite de la peinture. Ce choix intuitif propose des œuvres qui s’étalent du XIXe siècle à nos jours.

Tout amateur d’art représentatif de la création en plein air, du paysage, entre autres, sera étonné, surpris et intéressé par l’ensemble des œuvres de cette exposition des plus intéressantes.

À ciel ouvert. Le nouveau pleinairisme. Du 15 mars au 25 juin 2012

Rappelons une autre exposition d’envergure qui se poursuit toujours au MNBAQ.
Mode et apparence dans l’art québécois, 1880-1945
Du 9 février au 6 mai 2012

À travers plus d’une centaine d’œuvres d’artistes d’ici réalisées entre 1880 et 1945, « l’élégance à la québécoise » sera mise en valeur de façon toute particulière, démontrant ainsi – contrairement aux préjugés acquis – que la mode tant féminine que masculine était proche des grandes tendances internationales de l’époque. Affiches publicitaires, catalogues et photographies de grands magasins viendront également témoigner du développement du commerce de l’apparence et de la beauté chez nous. En complément, huit créations de grands designers de mode québécois, tels Christian Chenail, Marie Dooley, Philippe Dubuc et Marie Saint-Pierre, directement inspirées d’œuvres du MNBAQ, seront présentées dans l’exposition afin d’illustrer toute la créativité de ce milieu au Québec.

www.mnba.qc.ca

crédit photos: Stéphanie Huard

PARTAGER
Article précédentHEAVY MTL 2012 -Prévente
Article suivantVive le congélateur