Théâtre Sortie de Secours : Philippe Soldevila nommé « artiste de l’Acadie du Québec »

 

Théâtre Sortie de Secours
Théâtre Sortie de Secours

Le Théâtre Sortie de Secours est fier de souligner à nouveau le succès de son directeur artistique, qui est devenu le tout premier récipiendaire du prix « Artiste de l’Acadie du Québec » lors de la remise des prix Éloizes, le samedi 5 mai dernier au Nouveau-Brunswick. Cette distinction est décernée à un artiste québécois qui s’identifie à la culture acadienne, qui œuvre en français dans une ou plusieurs disciplines artistiques et qui a créé une œuvre ou offert une prestation au Québec au cours de la période couverte par les prix Éloizes.

Un prix reconnaissant l’ensemble de son œuvre
Le nom de Philippe Soldevila, directeur artistique du Théâtre Sortie de Secours de Québec, est intimement associé au théâtre acadien depuis plus de 15 ans. Que ce soit comme metteur en scène, auteur, producteur, diffuseur ou professeur, Philippe Soldevila a collaboré avec le théâtre l’Escaouette, le Théâtre populaire d’Acadie, le Pays de la Sagouine et le Département d’art dramatique de l’Université de Moncton. Sa démarche artistique est guidée par sa fascination pour le métissage culturel et les problématiques identitaires. Ce grand amoureux de l’Acadie a fourni un apport considérable au rayonnement du théâtre acadien. Il a participé à plus d’une dizaine de créations en Acadie, toutes couronnées de succès. La dernière de ces créations est « Les trois exils de Christian E. », dont il a cosigné le texte en plus d’en assurer la mise en scène. (Tiré du http://www.aaapnb.ca/leseloizes/acadieduquebec)

Le Théâtre Sortie de Secours tient également à souligner la remise du « Prix du public Radio-Canada » à Christian Essiambre, qui était aussi en nomination dans la catégorie « Artiste de l’année en théâtre » pour son interprétation dans « Les trois exils de Christian E. » Dans cette pièce, inspirée de sa vie, qu’il a coécrite avec Philippe Soldevila, Christian Essiambre livre une performance remplie d’une énergie contagieuse et réglée au quart de tour. Sans artifice, la mise en scène de ce spectacle repose sur l’interprétation solo de Christian, qui incarne une multitude de personnages avec une aisance fascinante, dans un jeu d’une grande virtuosité. Les critiques ont souligné la grande maîtrise physique du comédien, capable de petits miracles à partir d’une simple chaise. Christian Essiambre a d’ailleurs remporté un prix d’interprétation de l’Association québécoise des critiques de théâtre. (Tiré du http://www.aaapnb.ca/leseloizes/theatre)

À propos des prix Éloizes
Les prix Éloizes célèbrent la création artistique en reconnaissant le dynamisme, la qualité et l’originalité du travail des artistes professionnel.le.s de l’Acadie dans six disciplines artistiques (arts visuels, musique, danse, théâtre, littérature et arts médiatiques). Ils soulignent aussi la contribution des médias, des individus, des entreprises, des événements et des organismes à l’avancement des arts en Acadie. Ces prix sont remis lors de la Soirée des Éloizes, organisée par l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick. 

À propos du Théâtre Sortie de Secours
Depuis sa fondation en 1989, Sortie de Secours se consacre à la création d’œuvres originales inspirées de l’art, de la littérature, des mythes et des rites étrangers. L’objectif est aussi, ponctuellement, de se ressourcer et de développer (souvent auprès de cultures ou d’artistes étrangers) des créations dont la rencontre est tout à la fois le moteur, le carburant et la destination.
L’acte théâtral est le médium pour célébrer, explorer et expérimenter la diversité et le mariage des voix, afin de :
– 
Privilégier la création d’œuvres originales inspirées de l’art, de la littérature, des mythes et des rites étrangers ;
– 
Initier des projets artistiques et les développer par le biais de collaborations extérieures, ceci afin de se ressourcer auprès de cultures et d’artistes étrangers, et ainsi élargir les horizons ;
– 
Se rapprocher d’un théâtre plus humain et universel en mettant en relief les marques et les enjeux liés à ce que l’on nomme – faute de mieux – le « métissage culturel » ;
– 
Développer un volet de traductions et d’adaptations d’œuvres originales hispaniques ;
– 
Permettre aux productions de la compagnie de connaître un rayonnement et une diffusion adéquats par le biais de tournée