Un café maison

Un café maison

 

Keigo Higashino avec Un café maison joue avec les facultés de déduction du lecteur. Avec lui ce n’est pas qui a commis le meurtre mais comment. L’enquêteur principal ne se gêne pas non plus pour demander l’aide de personnes plus compétentes que lui dans certains domaines. C’est pourquoi, son ami de collège, le physicien Yukawa et qui met ses connaissances au service de l’enquête. Et c’est tout le processus déductif qui est fascinant.

 

Un café maison est un polar fort intéressant à lire avec attention.

 

Ayané Mashiba a décidé de tuer son mari, qui meurt bientôt empoisonné. La police fait d’elle la principale suspecte, mais comment a-t-elle pu empoisonner son mari en se trouvant à plus de mille kilomètres de lui ? Ce roman faussement simple a obtenu en 2005 le prix Naoki, l’un des plus prestigieux au Japon.

 

Keigo Higashino

 

Keigo Higashino est né en 1958 à Osaka. Il a de nombreux romans policiers à son actif et connaît depuis quelques années un succès considérable dans son pays, où ses derniers polars se sont vendus à près d’un million d’exemplaires.
Dans la collection “Actes noirs” ont déjà paru ses romans La Maison où je suis mort autrefois (2010 ; Babel noir n° 50 ; prix polar international de Cognac 2010), Le Dévouement du suspect X (2011) et Un café maison (2012).

 

Nombre de pages : 336

Prix suggéré : 21,50 €

www.actes-sud.fr