La pièce ‘’LE PRÉNOM’’ un petit mot anodin à la source de plusieurs discussions explosives

Patrice Robitaille et Catherine-Anne Toupin
Patrice Robitaille et Catherine-Anne Toupin

Alexandre de la Patelliere et Matthieu Delaporte sont les auteurs de leur première pièce de théâtre, une pièce que Patrick Bruel a popularisée et qui a connu beaucoup de succès à Paris en 2010, elle a aussi été adaptée au cinéma en 2011.

Le Festival Juste pour Rire a donc arrêté son choix sur la jeune pièce ‘’Le Prénom’’ pour cette édition 2012 et c’est monsieur Serge Denoncourt qui en a fait la mise en scène, avec plus de quatre-vingt-dix mises en scène à son actif et récipiendaire du Masque du public Loto-Québec  ainsi que le Masque de la mise en scène pour Les Feluettes , Serge Denoncourt est un créateur, un artiste dans l’âme.

Comme c’était soir de première et que le monde artistique de chez nous particulièrement les acteurs et actrices s’encouragent beaucoup et se déplacent pour apprécier le travail de leurs confrères et consœurs. Plusieurs d’entre eux ont défilé sur le tapis rouge malgré cette soirée pluvieuse. Marc Messier, Monique Miller, Laurence Leboeuf,Éric Bruneau, Alain Zouvi, Luc Guérin, Éric Bernier, Pascale Montpetit, Sylvie Moreau, Stéphane Bellavance ,Hugo Dubé, Maxime Bélanger , Kim Leduc, Antoine Bertrand, Catherine Sénart, Linda Sorgini, Josée Deschênes, Julie Ménard et Lynda Jonhson pour en nommer que quelques-uns

Le Prénom
Le Prénom

C’est dans un décor typique d’un appartement du Plateau-Mont-Royal  que se passe cette histoire de famille et amis. Vous aurez deviné que le prénom, ce petit mot anodin est le point de départ d’une longue, mais combien intéressante discussion entre les personnages. Pour vous mettre en situation sans vous dévoiler trop de détails ahurissants, le tout débute avec Patrice Robitaille qui pour l’instant prend le rôle de narrateur question de bien présenter chaque personnage, jusqu’à ce que lui-même se transforme en VINCENT personnage disons-le arriviste et arrogant, sa blonde ANNA, interprétée par Catherine-Anne Toupin enceinte de leur premier enfant, se rendent souper chez la sœur de VINCENT , ELIZABETH jouée par l’exceptionnelle Isabelle Vincent, elle est l’hôtesse par excellence et qui , tout au long de la soirée montrera un coté d’elle plutôt renversant, son mari PIERRE brillamment campé par Christian Bégin professeur d’université  un peu bohème se trouve complètement exaspéré de l’annonce qu’a faite son beau-frère VINCENT , et le dernier et non le moindre CLAUDE interprété par Gabriel Sabourin sera lui aussi la cause de situations qui prendront des allures démesurées et tout ça à cause d’un simple prénom. Je ne vous en dis pas plus, je vous dirai par contre que j’ai passé un très bon moment et que j’ai ri au point de parfois perdre l’enchainement des phrases suivantes.

La troupe remerciant la foule
La troupe remerciant la foule

Conclusion,  la pièce est absolument divertissante, drôle et intelligente de par ses jeux de mots et tournures de phrases extrêmement habiles. Le jeu des comédiens est tout à fait réussi, mais je me dois de souligner la performance  d’Isabelle Vincent qui maitrise à merveille l’ensemble de son personnage ce  qui donne droit à des scènes insoupçonnées.

La pièce est en représentation jusqu’au 28 juillet à Montréal

Distribution

Christian Bégin

Patrice Robitaille

Gabriel Sabourin

Catherine-Anne Toupin

Isabelle Vincent

Auteurs

Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière

Mise en scène

Serge Denoncourt

Adaptation

Maryse Warda

Direction artistique

Pierre Bernard

www.hahaha.com

www.monumentnational.com

PARTAGER
Article précédentBeyrouth empreinte
Article suivantL’Hôtel La Ferme maintenant ouvert