La Fiancée de la Nouvelle-France

La Fiancée de la Nouvelle-France

Quelle merveilleuse initiative! Tracer le portrait des femmes qui ont bâti la Nouvelle-Franceet qui ont été ignorées ou presque par les historiens.  Ces femmes qui ont façonné le nouveau pays. Par leur courage et leur détermination, la société française du Nouveau-Monde s’est développée pour devenir cette magnifique société québécoise si dynamique que nous connaissons aujourd’hui.

 Les historiens, influencés ou obligés, par les représentants de l’Église catholique n’en ont eu que pour les religieuses et les prêtres. Alors que les femmes dites ordinaires, les mères de famille peuplée de quatorze, quinze enfants et parfois plus, se sont sacrifiées, donnant corps et âmes pour le développement de la colonie. Ces efforts, jamais soulignés dans les livres d’histoire sont aujourd’hui soulignés et de belle façon par Suzanne Desrochers avec son roman historique La Fiancée de la Nouvelle-France.

 Bravo!  Mille fois bravo!

 Paris. Laure Beauséjour grandit dans un dortoir de la Salpêtrière, au milieu des prostituées, des folles et des misérables en tous genres.
Avec son amie Madeleine, elle rêve de devenir couturière et, un jour, d’épouser un membre de la noblesse. En 1669, cependant, les deux jeunes filles sont envoyées en Nouvelle-France, de l’autre côté de l’Atlantique, comme « filles du roi ». De leur destination, elles ne savent presque rien, sinon que les hivers y sont d’une rigueur inhumaine et qu’on y trouve des hommes qui mangent le coeur des prêtres français. S’établir au Canada contre son gré, c’est, en somme, subir un châtiment pire que la mort.
Aussitôt débarquée à Ville-Marie, dernier établissement avant le royaume de la forêt, Laure doit se soumettre à son destin : épouser et combler d’enfants un ex-soldat qui survit de peine et de misère dans sa cabane au fond des bois. Mais la relation clandestine qu’elle entretient avec Deskaheh, Iroquois allié, lui dévoile les secrets et les promesses du Nouveau Monde.

Suzanne Desrochers

 

Suzanne Desrochers a grandi dans le village francophone de Lafontaine, sur les rives de la baie Georgienne, en Ontario. Elle vit actuellement à Londres avec son mari et ses deux enfants. Après avoir fait un mémoire sur les Filles du roi, Suzanne Desrochers se lance dans la rédaction deLa Fiancée dela Nouvelle-France, son premier roman. Encensé par la critique, l’ouvrage est rapidement devenu un best-seller au Canada anglais. Il a été répertorié parmi les 100 meilleurs livres de l’année 2011 par le prestigieux Globe and Mail. Le magazine Quill & Quire l’a aussi élu livre de l’année.

 

Nombre de pages : 336

Prix suggéré : 25,95 $

www.editionshurtubise.com