Bruits de fond Installation sonore

Bruits de fond Installation sonore
Bruits de fond Installation sonore

Bruits de fond fait entendre la poésie sonore des espaces sous-marins du Saint-Laurent. Pour réaliser cette composition, l’artiste Magali Babin a enregistré les phénomènes acoustiques produits par les eaux du fleuve en suivant un itinéraire de sept escales « sonores » entre Montréal et Percé. Selon un protocole de captation prédéfini, elle a plongé ses hydrophones à partir des quais de différentes villes longeant la route 132, sur la rive sud du fleuve. Durant ce voyage, Magali Babin a réalisé une vingtaine d’heures d’enregistrement. Le projet Bruits de Fond nous fait découvrir un environnement sonore étonnant, riche en fréquences, en phénomènes naturels acoustiques et harmoniques. Conçue à l’origine comme une expérience d’enregistrement sur le terrain, l’œuvre Bruits de fond s’articule différemment selon le lieu de présentation. Ses interactions sonores variables et ses textures vivantes offrent une réflexion sur l’écologie sonore d’un lieu

Texte de Louise Simard,   Commissaire Musée d’art contemporain de Montréal
NOTE BIOGRAPHIQUE 
Magali Babin artiste et commissaire d’événements en art sonore.

Magali Babin triture les bruits et les sons; elle performe, improvise, compose et expose.  Sa démarche repose essentiellement sur un jeu d’amplification et d’interactions sonores qu’elle associe à des objets usuels et quotidiens. L’amplification de l’objet la conduit à s’intéresser à l’enregistrement des sons ambiants et des «sons que l’on n’entend plus, tant ils font partie de notre routine de vie». La création de nouvelles situations d’écoute, le rapport au son et aux espaces de diffusion ainsi que l’écologie sonore sont les aspects importants qui caractérisent ses œuvres. Parallèlement à son travail de composition et de performance, ses activités de recherches sont axées sur : la captation des phénomènes naturels et environnementaux tels que les sons aquatiques, la fabrication et l’utilisation de différents types de microphones ainsi que la rencontre entre les technologies avancées et désuètes.

Elle s’est produite en concert dans le cadre de festivals internationaux de musique électronique en Amérique (Mutek/Montréal, MoisMulti/Québec, send+receive /Winnipeg, New Music Festival/Vancouver, High Zero/USA) ainsi qu’en Europe (Hull Time Based Arts/RU, Transmediales/Berlin, Nuit bleue/France) et en performance à Baltimore, Philadelphie, Boston, New York, Hambourg, Berlin, Besançon et Bruxelles. Ces installations sonores ont été présentées à la triennale Québécoise 2011 du Musée d’art contemporain de Montréal, au Festival des musiques de création 2012, Jonquière, au Mois Multi 2012 à Québec et à la galerie Louise et Reuben-Cohen de l’université de Moncton. Magali collabore régulièrement avec le collectif de performance mineminemine (avec Éric Létourneau et Alexandre St-Onge ) le Quatuor de tourne-disques de Martin Tétreault.  Depuis 2010, elle travaille en collaboration avec l’artiste Herman Kolgen, le duo présente une installation médiatique et sonore intitulée Flesh-Wood-Metal  

http://www.magalibabin.com

http://www.electrocd.com/fr/bio/babin_ma

PARTAGER
Article précédentMATTHEW DEAR
Article suivantVIOLENCE: QUAND LES PROFS CRAQUENT