Entrevue avec le guitariste John Scofield

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
John Scofield
John Scofield

Dans le cadre de la programmation du Festival de Jazz de MTL à l’année, le guitariste a échangé sur sa venue pour une tournée de 9 dates au Québec. Un trajet qui l’emmènera à Gatineau, Victoriaville, Ste-Thérèse, Shawinigan, Québec, Montréal (pour 2 dates),  Valleyfield, St-Jean-Sur-Richelieu. Cet habitué du festival de Jazz de MTL sera accompagné, pour l’occasion, du contrebassiste Scott Colley et le batteur Bill Stewart. Ce dernier a une longue histoire de collaboration avec le guitariste, alors que Scott joue sur son dernier disque A moment’s peace. Il ajoute que la formule trio permet davantage une interprétation libre de certains standards, permet de faire des variations avec le setlist à travers les différents soirs de spectacles.

Il n’a que de bons mots pour le festival de Jazz de MTL. Il apprécie la variété de la programmation et le rassemblement culturel qui s’y rattache. Dans le cadre de la présente tournée, il est enthousiaste à jouer dans les salles plus intimes tout en découvrant d’autres villes québécoises.

Lorsque je le questionne sur la tournée qui suit son cours en Europe le mois prochain, il répond avoir l’impression d’y avoir habité de nombreuses années. Depuis 1975, il ne manque pas l’opportunité d’y  jouer régulièrement. Il confirme, d’ailleurs, que les Européens ont toujours été reconnaissants envers les musiciens jazz, ce n’est pas surprenant si plusieurs Américains répondent à l’appel.

Sur le sujet de sa diversité discographique – album de reprises de Ray Charles, des reprises des Beatles éparpillées dans sa discographie, album teinté de soul et gospel sur Piety street, collaboration funk et jazz avec Medeski Martin et Wood,  quiétude jazz avec subtilités country et soul sur A moment’s peace, laboratoire de fusion contemporaine avec le John Scofield Band sur Überjam – il dit que ça lui vient naturellement et qu’il s’est imposé de cette façon dès le début de sa carrière. Il parle d’une nouvelle rencontre avec le John Scofield Band pour un Überjam 2 en 2013.

En résumé, John Scofield est un musicien intègre qui n’a pas peur de pousser les frontières musicales, en plus c’est un chic type avec qui converser commence bien la journée.

Mention spéciale pour le Montréalais, d’origine Cubaine, Rafael Zaldivar qui fera la première partie des spectacles de John Scofield au Québec.

 

http://www.johnscofield.com/

http://www.montrealjazzfest.com/artists/artist.aspx?id=26

http://www.montrealjassfest.com

http://rafaelzaldivarmusic.com/?page_id=7

photo: courtoisie