Trois*fois*dix. La collection en trois temps Du 9 février au 24 mars 3013 : le troisième temps

Sylvain Bouthillette, Wenk, 2001, monotype, sérigraphie
Sylvain Bouthillette, Wenk, 2001, monotype, sérigraphie

L’exposition Trois*fois*dix se décline en trois temps jusqu’à la fin mars 2013. Conçue par la conservatrice du Musée, Sarah Boucher, afin de souligner le 30e anniversaire du Musée, l’exposition démontre l’importance de la Collection, la place de certaines œuvres dans l’histoire du Musée et dans l’histoire des arts visuels de la région, les choix qui ont été faits durant ces trois décennies et ce que l’avenir nous réserve en termes de collectionnement. Car la Collection, c’est le cœur du Musée, un cœur qui bat au rythme des mouvements artistiques, des coups de cœur des collectionneurs et des coups de tête des artistes. La troisième et dernière exposition s’attarde aux années 2003-2012. Notons que la collection du Musée est constituée exclusivement de généreux dons faits au Musée par des artistes et des collectionneurs.

Jusqu’au 24 mars prochain, les visiteurs découvriront un nouveau volet des acquisitions de  la collection du Musée via les œuvres des peintres Charles Gagnon, Michèle Drouin, Michel Goulet, René Derouin, Molinari, Riopelle, Sylvain Bouthillette, Melissa Doherty, Arthur Villeneuve, Lucio de Heusch, Pierre Gauvreau, Edmund Alleyn, Borduas, Trevor Kiernander,  Barry Allikas et des sculpteurs Charles Daudelin, Armand Vaillancourt, Yves Trudeau, Maurice Savoie et Louis-Philippe Hébert.

Pour la petite histoire…

Voilà maintenant 30 ans que le Musée des beaux-arts de Sherbrooke existe. Constitué en février 1982 grâce à la volonté d’un petit groupe d’amateurs d’art sherbrookois, dont Madame Jeannine Blais, Madame Lise Beaulieu et Monsieur Jean-Réal Brunette pour ne nommer que ceux-là, le Musée des beaux-arts de Sherbrooke débute ses activités modestement, en accrochant quelques œuvres dans les vitrines des commerces de la rue Wellington. Sous la direction bénévole de Madame Blais, la corporation a comme mandat d’établir et d’assurer le fonctionnement d’un musée de beaux-arts; d’acquérir et d’exposer des œuvres d’art; de promouvoir la culture et les beaux-arts.  Souhaitant doter la région d’un véritable musée d’art, les fondateurs dénichent un petit local rue Wellington, pour ensuite déménager à quelques pas de là, rue du Palais. C’est durant cette période que sont embauchés les premiers employés rémunérés, Monsieur Raymond Chartrand à titre d’agent administratif, toujours en poste et Monsieur Michel Forest, à titre de directeur. Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke est accrédité par le ministère des Affaires culturelles du Québec en 1990 et il s’installe en 1996 dans l’ancien siège social de l’Eastern Township Bank. Le Musée tel qu’on le connaît aujourd’hui est donc le fruit de la persévérance de quelques très dévoués bâtisseurs ainsi que d’autres pionniers qui se sont joints à eux au fil du temps. Encore aujourd’hui, que ce soit au conseil d’administration, à la Fondation du Musée ou au sein du personnel c’est la passion et le dévouement qui soutiennent le Musée. Dès sa constitution, le Musée a débuté ses activités de collectionnement. Depuis sa toute première année d’existence en 1982, plus de 4600 œuvres ont été acquises.

 Coll. : MBAS, don de Luc LaRochelle