Bruno Pelletier nous en a mis plein la vue et les oreilles avec sa tournée « Rendus là »

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
57

Bruno Pelletier

Bruno Pelletier en très grande forme, chantait pour nous dans une salle bondée à la salle Albert-Rousseau pour un beau spectacle d’émotions et de grands frissons. Ce chanteur hors de l’ordinaire avec sa voix forte, puissante, convaincante et sans artifice se livre sur des chansons aux thèmes personnels et universels dont on se sent tous concernés.

Le titre de sa tournée « Rendus là » fait référence à son 11e album sortie le 25 septembre et dont il a signé la réalisation. Chaque pièce de cet album est une œuvre inspirée, s’adressant à une personne en particulier. Il y a une  chanson pour son fils, sa sœur, la mère de son enfant et sa femme.

Ce soir, il a bien sûr interprété pour nous ses plus récentes chansons en nous révélant  quelques parcelles de sa vie personnelle, mais aussi des vieux succès indémodables.

Depuis près de 30 ans que Bruno entretient un lien particulier avec le public, il sait exactement comment rallumer la flamme en chacun de nous. Il faut écouter ses textes, reflétant une grande sensibilité et nous touchant droit au cœur.

Bruno a débuté au piano en chantant une de ses nouvelles chansons « Je m’écris » composé par Roger Tabra. Comme décor, des rideaux blancs derrière les musiciens, où l’on projetait le titre de la chanson, et leurs auteurs.  Quelquefois, il y avait des dessins comme de la pluie ou autre qui apparaissait ou des fausses chandelles qui illuminaient la scène.

À la deuxième chanson, Bruno y a été d’un petit pas de danse et il nous a demandé de faire du bruit, ce que la foule a fait avec plaisir et à la 3e chanson « Miserere » les gens se sont levés pour une ovation debout!  Wow!  Quelle voix!

Bruno Pelletier et ses musiciens
Bruno Pelletier et ses musiciens

J’ai bien aimé la mise en scène originale pour nous présenter ses musiciens et le fait que Bruno a joué de tous les instruments de musique durant la soirée, particulièrement lorsqu’il s’amusait comme un gamin sur une batterie en réponse à son batteur Marc Bono sur la chanson « viens danser » de Serge Fiori.

Son guitariste Martin Bachand, a collaboré avec lui sur la chanson «Ton amour meurt ». Julie Lamontagne, la seule fille du groupe était au clavier, et Jacques Roy à la basse. Tous jouaient avec fougue et une énergie communicative.

Afin d’avoir des spectacles différents dans la tournée, Bruno a choisi 40 chansons dont 20 ou 22 qu’il va faire à tous les soirs et d’autres pigées dans un chapeau.  Voici ce qui est ressorti du chapeau : « Après toi le déluge », « La Manic », « Lune », « people gotta move ».

 

Bruno Pelletier
Bruno Pelletier

La 2e partie a commencé par « Des kilomètres », dont on peut voir la vidéo », « la fête des fous », de Notre-Dame de Paris,  « on oublie » une magnifique chanson sur une peine d’amitié, puis Bruno nous a joué du Peter Gabriel qui est un peu son idole pour la mixité des genres.  Lorsqu’il a fait levé les bras dans les airs de gauche à droite aux gens dans la salle  c’était vraiment beau.  Les gens participaient avec un réel plaisir et s’amusaient.

Bruno est une personne engagé.  Il est porte-parole pour le cancer, il a chanté une chanson remplie d’espoir pour la maladie.  « Un si long chemin ».

 

En 3e partie, on peut dire ça parce que le rappel a duré  30 minutes supplémentaires.  Bruno avec un chapeau de cowboy nous a fait un medley country et folk, on a même eu droit à la petite danse en ligne avec les pouces dans les jeans. Vraiment trop mignon. Il a remercié toute l’équipe de la salle Albert-Rousseau, Hugo au son, Nico, à l’éclairage, etc. Il a terminé sous une mer d’applaudissements avec la chanson : « Le temps des  Cathédrales ».

Wow! Vraiment un spectacle que je recommande à tous.

 

Pour connaître les dates de spectacle, il suffit de consulter le site Internet de l’artiste au:

www.brunopelletier.com

www.mercurecommunication.com

www.sallealbertrousseau.com/

Crédit photos : Peter Marcoux