Lancement du nouvel album de Quetango

Le Quartet Quetango
Le Quartet Quetango

Le Quartet Quetango sort un nouvel album s’intitulant Musica Urbana dans un format 5 à 7 au typique resto-club Largo dans la basse ville de Québec. Les quatre musiciens ont présenté trois des compositions qui se retrouvent sur le cd (Musica Urbana, Asfalto et Insomnie). Les applaudissements n’ayant cessé, le groupe a dû satisfaire les nombreux amateurs présents dans l’exigüité de la salle à manger en interprétant une création issue de leur premier album, Postango.

Le Largo resto-club, un endroit typique pour le Jazz à Québec, ayant déjà accueilli de nombreuses performances lors de l’édition 2012 du Festival de jazz de Québec, reçu les sobres musiciens du groupe Quetango dont la présence à la fois invitante et mystérieuse nous révélait le talent de jeunes musiciens accomplis et imprégnés de créativité. Les quatre hommes se connaissent depuis plusieurs années. Ils s’étaient côtoyés, alors étudiants en musique, dans les dédales du pavillon Casault à l’université Laval. Anciens membres de l’orchestre de musique du programme, ils se sont regroupés sous la bannière de Daniel Finzi qui, par ses origines latines, leur a fait découvrir une musique qualifiée il y a à peine 100 ans de « musique de bordel ». Certains d’entres-nous ont une image très romantique de la ville mère du tango argentin, Buenos Aires. Toutefois, comme l’exprime Daniel Finzi, Buenos Aires est une ville débordante de « contraste et de contradiction ». Pour l’avoir personnellement visité, il y a à peine un an, je peux vous confirmer ce qu’essaie d’exprimer Daniel Finzi : Buenos Aires est définitivement la ville phare du tango et irrévocablement « une mégalopole monstre ».

Les compositions que l’on retrouve sur l’album sont à la fois de Jonathan Hains à la guitare, Daniel Finzi au violoncelle et Frédéric Vermette à la contrebasse. Quetango a mis 3 ans a composé et produire l’album en studio et, sans le soutien du conseil des lettres et des arts du Québec rien n’aurait été possible. Les circonstances familiales, une petite famille se construit peu à peu du côté de certains membres du groupe, ont été l’un des principaux facteurs de la persévérance au cours des trois années de naissance de Musica Urbana. En entrevue après leur performance, je posais la question la suivante à Daniel et Frédéric : « quelle a été votre inspiration première pour  cet album? » La musique que l’on joue en elle-même serait le moteur principal du groupe . Ils apportent des compositions que le groupe explore ensuite dans le studio de Simon Boudreault, aux percussions.

La couverture de l’album vous étonnera sûrement. Une amie de l’orchestre, Martine Allard, a peint une toile qui est le portrait cubiste de Quetango. Une très belle œuvre et ,c’est pourquoi je vous conseil d’acheter le cd plutôt que de la télécharger sur internet, la couverture en vaut la peine. Merci à Quetango d’être nos ambassadeurs nordiques d’une révolution dans le domaine du tango. Il ne manquera plus que des danseurs portègnos expérimentent les accents de vos instruments sur une musique d’ici, mais une inspiration d’ailleurs.

www.largorestoclub.ca
http://quetangoquartet.bandcamp.com
www.quetangoquartet.com