SUPERTRAMP toujours vivant grâce à TRAMP OF THE CENTURY !

TRAMP OF THE CENTURY
TRAMP OF THE CENTURY

Rodé au quart de tour, TRAMP OF THE CENTURY a littéralement cassé la baraque, hier, le 8 février, au Centre d’art La Chapelle, avec son spectacle hommage à Supertramp. Un sans-faute du début à la fin qui nous a fait voyager dans l’univers magique de ce groupe rock progressif britannique.

L’effervescence contagieuse des sept talentueux musiciens de la région métropolitaine s’est vite répandue dans la salle…comble. Si bien que, c’est à l’unisson que les fans ont chanté, tapé des mains, hoché de la tête, sifflé et applaudi leurs très réussies interprétations des plus grands succès des années 70 de Supertramp.

Sylvain Auclair et Bernard Baribeau
Sylvain Auclair et Bernard Baribeau

Réuni depuis 5 ans, TRAMP OF THE CENTURY se démarque par son charisme et la joyeuse connivence sur scène de ses membres : Roger Leclerc (piano et voix), merci pour avoir unifier cette exceptionnelle formation et pour l’agilité de ton doigté, Bernard Baribeau (saxophones, harmonica et voix), merci pour tes sons ensorcelants, tu as mérité ton ovation!, Sylvain Auclair (clavier et chanteur – voix de Roger Hodgson), merci pour la puissance, la richesse et l’émotion de ta voix, Charles Bellerose (basse et voix), merci pour ta prestation si efficace, Richard Guérard (guitares et chanteur – voix de Rick Davies) merci pour l’étonnant registre de ta voix, Sébastien Cloutier (keyboard, guitares et voix) merci pour ton immense talent et ton énergie communicative, et Nicolas Beaudoin (batterie) merci pour ton tapage si harmonieux et percutant.

C’est tout naturellement que TRAMP OF THE CENTURY révèlent sa passion pour leur groupe fétiche et c’est sans artifice qu’ils livrent le son inoubliable de Supertramp dans les moindres détails.

C’est aussi avec leur cœur, que TRAMP OF THE CENTURY, nous a admirablement baladé de 1974 (Crime of the Century) jusqu’à Famous Last Word (1982). Et, si Sylvain Auclair et Richard Guérard, qui incarnent les voix de Roger Hodgson et de Rick Davies, voulaient créer quelques embrouilles, alors, c’est chose faite ! On les croyait sur la scène, avec eux, tellement les voix et la musique étaient sublimement bien rendues !

Plus vrai que nature…

L’ouverture du spectacle, avec le son de l’harmonica de Take The Long Way Home, qui perce le silence impatient des fans. Quelle ouverture ! Le ton de la soirée était donné. Les inoubliables classiques : The Logical Song, Fool’s Overture, Dreamer, Hide In Your Shell, Give a Little Bit, Rudy, interprétés  avec énergie et justesse.

Sébastien Cloutier
Sébastien Cloutier

Les moments forts

Parmi ceux-ci, l’ambiance électrique dans la salle, les prestations solos instrumentales exceptionnelles de chaque des musiciens, l’originalité musicale déployée pour présenter la formation et aller à l’entracte et la finale, tout à fait magistrale.

Le spectacle a été présenté en deux parties. Chacune d’elle s’est terminée avec une ovation debout hyper méritées. Somme toute, TRAMP OF THE CENTURY a offert du rêve et du plaisir, comme quoi, l’union fait (toujours) la force !

La formation sera en spectacle à Québec le 11 octobre prochain au Capitole de Québec. Ne ratez pas cet agréable divertissement. Et pourquoi ne pas amener les plus jeunes ? Eux aussi ont droit au bonheur…

Crédit photos : Réjeanne Bouchard

http://www.centredartlachapelle.com/ 

www.brouillardcomm.com