16e édition des Oliviers : André Sauvé et Sugar Sammy grands gagnants!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
42
Sugar Sammy
Sugar Sammy

Hier soir en ce 11 mai 2014, a eu lieu la présentation de la 16e édition du Gala des Oliviers, animée par François Morency, à l’antenne de Radio-Canada et sur Radio-Canada.ca.  Le gratin de l’humour québécois était réuni afin de célébrer la place du rire au Québec.  

André Sauvé a remporté le plus de statuettes de bronze. Son plus récent spectacle, Être, a reçu trois Oliviers sur un total de quatre nominations:  Spectacle de l’année, Auteur et Mise en scène (Josée Fortier).  Visiblement  heureux et fier, André Sauvé brillait sous les éclairages du studio 42: son couronnement!

Louis-José Houde
Louis-José Houde

Louis-José Houde qui menait la course aux Oliviers avec 7 nominations pour son plus récent spectacle Les heures verticales semblait ému de l’attention qu’on lui a porté.  Habillé de sa veste de ‘’manageur de mini-pot’’, il est en effet reparti avec deux Oliviers, ceux de Spectacle d’humour le plus populaire ainsi que celui de DVD humoristique pour Le show caché 2. À son premier discours de remerciements, il tenait à mentionner, et ce avec grande humilité, l’importance d’une compétition saine dans la profession.

On a assisté à de jolis moments de folie en ce dimanche, un lors du dévoilement du lauréat du Spectacle d’humour de l’année par Vincent Vallières et François (Vallières) Morency.  Ce fut l’un des numéros les plus divertissants avec un humour disjoncté que ce duo nous avait révélé dans le passé.

Chacun des humoristes nous ont livré des remerciements dignes de leurs personnages, apportant ainsi un vent de fraîcheur à cette soirée.  Sugar Sammy, gagnant de l’Olivier de l’année pour la seconde année consécutive pour son spectacle You’re gonna rire, fut d’ailleurs incisif.  N’ayant pas été nominé dans d’autres catégories, il décrit sa victoire comme étant la seule importante de la soirée étant donné que c’est le public qui s’est prononcé.  Beau pied-de-nez, louable à son arrogance habituelle.

Jonathan Roberge et l'équipe de Fiston
Jonathan Roberge et l’équipe de Fiston

Jonathan Roberge a de son côté été récompensé pour sa série de capsules Web Fiston. Lors d’une entrevue, celui-ci a mentionné que ces conseils paternels pourraient durer jusqu’à vingt saisons, et ce, sans répétitions tant les sujets abondent. On lui souhaite de continuer sur cette lancée, lui qui a dernièrement dépassé les 100 épisodes.

Jean-René Dufort n’a pu être présent pour recevoir, avec son équipe d’Infoman, les prix de Série humoristique à la télévision et de Spécial humoristique à la télévision.  Ses collègues prétextant plusieurs alibis différents, l’ont salué là où il était, pour ensuite plonger dans la vaste liste de remerciements qui s’allonge depuis près de 15 ans.

Simon Leblanc s’est vu décerner le prix de découverte de l’année lors de sa première apparition au gala. Son histoire qui a commencé avec quelques participations en impro, a plus tard évolué en coup de foudre pour le stand-up. Celui-ci est en train de travailler sur un premier one-man show qu’il espère présenter d’ici la prochaine année.

François Morency rendant hommage à Olivier Guimond
François Morency rendant hommage à Olivier Guimond

Un hommage a été rendu à Olivier Guimond, figure de proue de ces festivités, qui aurait fêté ses 100 ans aujourd’hui. Devoir de mémoire s’imposait: revoir certaines scènes, se rappeler son immense talent.  Merci ! dira l ’animateur. Pour conclure ce beau moment, s’ensuivit d’une courte mais appréciée apparition de  Gilles Latulipe, un ami de longue date de M. Guimond.

Lorsqu’annoncée, cette opposition entre autodérision et célébration de l’humour au Québec pouvait semblée paradoxale.  L’animateur a toutefois réussi à trouver un juste équilibre.  Il débuta avec un sketch qui aurait pu paraître fortement controversé, questionnant le futur des humoristes et même leur légitimité, et ce, en rappelant que les vidéos de chats sur internet attirent un plus grand public qu’un numéro longuement élaboré par un humoriste. Les comiques, seraient-ils en voie d’instinction?  Selon lui au contraire, une grande relève se prépare à réaffirmer encore plus la place des humoristes dans la culture.

Ce fut, somme toute, une soirée divertissante où les prix ont été justement attribués. Comme ce fut le cas l’année précédente, l’animation s’est mise à l’écart afin de laisser place aux gagnants. François Morency semblait en effet parfois vouloir s’effacer des planches qu’il n’habitait pas tout à fait.  Le stress de cette intimidante soirée paraissait avoir pris le dessus sur lui, démontrant de bonnes idées faiblement exploitées.  Mais comme l’a si insidieusement insinué Laurent Paquin dans les premiers sketchs de ce gala: «Le public croit n’importe quoi».

Les gagnants du Gala des Olivier 2014
Spectacle d’humour le plus populaire : Les heures verticales, Louis-José Houde
Auteur(s) de l’année : André Sauvé , Être d’André Sauvé
Capsule, sketch ou chronique humoristique dans un nouveau média : Fiston, Jonathan Roberge
Numéro d’humour : Les journées de fête, François Bellefeuille
Spécial humoristique à la télévision : Infoman 2013
Émission de radio humoristique : À la semaine prochaine
DVD humoristique : Le show caché 2, Louis-José Houde
Découverte de l’année : Simon Leblanc
Mise en scène : Josée Fortier, Être d’André Sauvé
Spectacle d’humour de l’année : Être, Andrée Sauvé
Comique malgré lui : Régis Labeaume
Série humoristique à la télévision : Infoman
Comédie à la télévision : Les Pêcheurs
Olivier de l’année : Sugar Sammy

© photo: Victor Pillet