L’auteur-compositeur et interprète Kevin Parent lance aujourd’hui « … and her name

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
46
Kevin Parent
Kevin Parent

L’auteur-compositeur et interprète Kevin Parent lance aujourd’hui « … and her name was… Kanji », son deuxième album de chansons en anglais, son huitième en carrière. En huit titres dans sa langue maternelle, il y déploie la passion et le mordant qui ont fait sa marque dès ses débuts – il y a maintenant plus de 20 ans ! –, avec la parution de Pigeon d’argile (1995).

À la fois sombres, lucides, poignants et parfois presque brutaux, les textes de « … and her name was… Kanji » sont portés par une musicalité qui jette des ponts entre le rock et le roots. Un son côtoyant l’Americana qui surprendra peut-être les fans de la première heure, mais qui colle à merveille à cet artiste instinctif.

Les pièces ont été créées sur de nombreuses années. Comme le révèle la chanson Kanji, l’auteur-compositeur a puisé une partie de son inspiration lors d’un périple, sac au dos, au Japon. Aussi acteur, il y était pour la sortie du film Café de Flore de Jean-Marc Vallée. Empreintes d’une ambiance de poussière, évoquant des univers qui tanguent entre ombre et lumière, ces nouvelles chansons parlent de trahison autant que d’amour, de regrets comme de loyauté. Sans artifices, avec l’intégrité qu’on lui connaît.

«… and her name was… Kanji » est coréalisé par Kevin Parent et Malcolm Burn (Emmylou Harris, Daniel Lanois) qui a coécrit trois titres et chez qui on a enregistré, à New York. Glen Robinson a mixé ce disque sur lequel on entend notamment le bassiste Tony Levin, le batteur Kenny Aranoff et les guitaristes Tim Pierce, Jeff Smallwood et Steve Hill.

Mentionnons en terminant que les photos de la pochette sont de l’artiste Gaspésienne Sarah Lacroix, une photographe qu’admire particulièrement le chanteur.

L’album «… and her name was… Kanji » sera en vente en magasins et sur iTunes à compter du vendredi 27 mai, sur étiquette Crystal Math Music