Mansionair, Nouveau single Astronaut (Something about your love)

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
27
mansionair-nouveau-single-astronaut-something-about-your-love
mansionair-nouveau-single-astronaut-something-about-your-love

Le trio australien Mansionair (Lachlan, Alex et Jack) est de retour avec son nouveau single Astronaut (Something about your love) produit par le groupe lui-même, mixé par Eric J (Flume, Nick Murphy).

Largement plébiscité par la presse indie anglo-saxonne (NME, Stereogum, et Pitchfork en tête), Mansionair explore avec son nouveau single, plus aérien que jamais, le thème de la solitude et du flottement.

Astronaut débute avec des notes éthérées, enregistrées avec un micro d’ambiance placé au coeur d’un piano, qui donne ce son particulier et planant au morceau.

Repéré il y a 3 ans avec leur premier tube Hold Me Down qui a généré des millions d’écoutes sur Spotify et Youtube, le groupe a poursuivi sa carrière avec le succès de son single Easier.

Le groupe CHVRCHES ne s’y est pas trompé, qui a invité Mansionair à les suivre en tournée aux États-Unis et en Europe. Depuis, Mansionair a partagé la scène avec London Grammar, Florence & The Machine, Alt-J ou BANKS, dévoilant au public ses ballades lumineuses et contemplatives aux rythmes toujours dansants. Aujourd’hui, Mansionair nous fait flotter en apesanteur avec son nouveau single Astronaut (Something about your love).

Le trio Mansionair, qui vit à Sydney, a fait ses débuts dans les clubs australiens avec le tube Hold Me Down, qui a vite fait le tour de la planète. Tout  commence en 2014 lorsque Jack Froggatt accepte de concocter des beats pour le producteur/guitariste Lachlan Bostock et le batteur/producteur Alex Nicholls. Hold Me Down, un titre électro-pop planant sur lequel se pose une voix haut-perchée éthérée, atteindra un million de vues en deux mois seulement, ce qui soudera le trio de musiciens aux talents complémentaires, désormais connu sous le nom de Mansionair.

Le groupe signera peu après sur Glassnote Records et sera choisi pour assurer la première partie de la tournée de l’inclassable trio CHVRCHES aux États-Unis et en Europe. Mansionair rejoindra ensuite Alt-J et Florence & The Machine sur la route, avant de terminer une tournée avec London Grammar.

Fin 2016, Mansionair publie le titre Easier, qui atteint les 12 millions de streams, un hommage aux fans du groupe, toujours plus nombreux. Alors qu’il travaille à son dernier single, le trio collaborera au single Line Of Sight du duo Odesza, originaire de Seattle, un titre classé depuis dans les charts Musique alternative et Dance/Electro de Billboard, et qui a été écouté des millions de fois.

Leur musique généreuse à dimension quasi cinématographique se mêle aux textes intimes et sincères de Froggatt, qui parlent d’espoir, d’envie et d’abandon. On trouve à la fois dans ces chansons des refrains irrésistibles et des balades douces, le tout porté par la production impeccable de Bostock et les beats de Nicholls.

Astronaut (Something About Your Love), leur nouveau single, est un titre émouvant mêlant les genres, à la fois ludique et sérieux puisqu’il explore le thème de la solitude et des amours lointains. La chanson débute par une suite d’harmonies éthérées. « Nous avons fourré un micro au cœur d’un piano, puis enregistré tous les bruits d’ambiance qui en sortaient », explique Bostock. « Je m’imaginais que c’est ce qu’un astronaute ressentirait s’il regardait la terre depuis là-haut ».

C’est la juxtaposition de la voix intimiste de Froggatt et du style musical très visuel de Mansionair qui rend le groupe si intrigant. Leurs compositions peuvent également être décrites comme des micro-explorations d’un grand tout, des miniatures géantes. « J’adore cette écriture quasi-automatique proche du stream of consciousness », explique Froggatt. « Comme lorsqu’on est assis dans un coin à une fête, hermétique à ce qui se passe autour de soi, perdu dans ses pensées ».

Les rythmes joués par Nicholls allient percussions live et programmations. Ses beats imprévisibles, sur lesquels on peut danser, poussent l’auditeur à l’introspection plus qu’à l’extériorisation. Bostock décrit l’écriture du groupe et son style de production comme un exercice dans lequel chacun est responsable de son instrument tout en étant partie d’un tout. « Chacun d’entre nous représente une des dimensions du groupe. Nous sommes trois parties égales », explique Bostock.

Disponible chez Glassnote / Caroline

Facebook

Site officiel