Le petit Spirou, une comédie amusante sur l’amitié et l’enfance, remplie d’aventures ludiques. À voir en famille!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
59
Le petit Spirou à l’affiche dès le 2 mars

Le film belge, Le petit Spirou, inspiré de la populaire bande dessinée du même nom, et mettant en vedette entre autres Pierre Richard, sera à l’affiche au Québec dès le 2 mars, juste à temps pour la relâche. Un film à voir en famille qui amuseront et feront rêver les enfants du primaire et qui plaira également aux parents pour l’excentricité et l’imaginaire déployé.

Résumé : Petit Spirou, comme toute sa famille avant lui, a un destin professionnel tout tracé. Quand sa mère lui annonce qu’il intègrera dès la rentrée prochaine l’école des grooms, Petit Spirou, avec l’aide de ses copains, va profiter de ses derniers jours de classe pour déclarer sa flamme à Suzette. Et pas n’importe comment. Ils décident de vivre une aventure extraordinaire!

le professeur Megot (François Damiens), et Mademoiselle Chiffre (Gwendolyn Gourvenec)

Réalisé par Nicolas Bary, et mettant en vedette Pierre Richard, Sacha Pinault, François Damiens, Philippe Katerine et Natacha Régnier, ce film belge, Le petit Spirou, que l’on dit inspiré d’une bande dessinée belge du même nom, créé en 1990 par Tome et Janry, regorge de personnages excentriques, dans le style justement bande dessinée. Ce sont les enseignants qui sont les plus stéréotypés. Il y a la prof de math, Mademoiselle Chiffre, avec le décolleté très sexy et la voix chaude et mielleuse, qui fait rêver les petits garçons de 9-10 ans dans sa classe.  Il y a aussi le prof d’éducation physique, le professeur Megot (François Damiens), qui ressemble plutôt à un homme fainéant, mal rasé, qui tente d’en faire le moins possible justement en matière d’exercices. Ses cours avec les jeunes sont vraiment très rigolos. Et il y a le professeur de musique, qui est en fait un prêtre (excellent Philippe Katerine) qui veut qu’on l’appelle langelus, et qui aimerait sûrement mieux jouer du AC/DC, plutôt que de la musique religieuse sur son orgue. Il a plus de ressemblances diaboliques qu’angéliques. Ces personnages hauts en couleur donnent vraiment dans le ton d’une bande dessinée. Et ils permettent aux adultes de rigoler. En plus des personnages, toute la vie à l’école ressemble à une bande dessinée, tout est excentrique, chaotique, très imagé, alors que les jeunes discutent entre eux normalement à travers ce capharnaüm. C’est très original comme idée!

Les amis de Spirou

Pour ce qui est des enfants et de l’histoire, ceux-ci vont plaire assurément aux jeunes de 5 à 12 ans. Ce que je retiens principalement de ces jeunes enfants, c’est leur débrouillardise et leur solidarité. Il est beau de voir cette belle relation d’amitié qui unit Spirou et ses 3 acolytes, qui sont toujours là les uns pour les autres et qui feront tout pour que Spirou réussisse son plan de partir à l’aventure dans un tour du monde avec sa belle et douce Suzette (Lila Poulet-Berenfeld qui incarne ce personnage avec beaucoup de glamour et de dignité, c’est très drôle de la voir aller).

Sacha Pinault (Spirou), pour qui c’est le tout premier rôle,  est rafraichissant à voir sur grand écran. Il est adorable et attachant du premier coup d’œil. Et il incarne très bien ce jeune garçon en quête de ce qu’il veut faire plus tard. Il est pris entre son désir d’imprévus et d’aventures dans sa vie, et le rêve de ses parents qu’il continue dans la lignée de plusieurs générations dans le métier de groom (style de portier-bagagiste-chasseur dans un hôtel chic).

Pierre Richard, Natacha Régnier et Sacha Pinault, habillés en Grooms

Pour ce qui est de l’histoire,  elle est palpitante et tiendra en haleine les enfants. Elle les fera également rêver de leur propre tour du monde et série d’aventure. Pour ma part, j’ai trouvé très originale la manière dont les enfants s’y sont pris pour inventer le véhicule pour le voyage ainsi que l’imagination qu’ils ont déployée pour recréer le tour du monde.  Quelle belle idée de génie!

Dans ce film, il y a également Pierre Richard qui incarne le personnage du grand-père de Spirou. Personnellement, il est la raison principale pour laquelle je voulais voir ce film, vu que je n’ai plus de jeunes enfants à la maison. Comme j’adore cet acteur et qu’il me fait toujours bien rigoler, j’ai été agréablement surprise du personnage qu’il joue dans ce film. Grand-papa gâteau, avec son cœur d’enfant et ses espiègleries, Pierre Richard est toujours aussi fou et il m’a fait à nouveau bien rigoler avec ce personnage.

Au final, Le petit Spirou est un film familial divertissant, qui véhicule de belles valeurs, qui fait rêver, qui mélange bien la nostalgie, la science-fiction et les personnages plus grands que nature, pour créer des aventures dont se régaleront les enfants.   

L’imaginaire du tour du monde ! Génial!

Les éditeurs Dupuis et Hachette Jeunesse, aussi partenaires de la sortie en salles, distribuent la bédé ainsi que le roman tirés du film dans plusieurs librairies du Québec. Le Petit Spirou, c’est aussi 17 bédés depuis 25 ans, vendues à plus de 10 millions d’exemplaires dans le monde et traduites dans plus de 10 langues. Au Québec, on peut voir la série animée éponyme diffusée sur les ondes de Télé-Québec et les coffrets DVD de la série animée Spirou, disponibles en magasin.

On peut également entendre la voix de l’auteur-compositeur-interprète français Vianney sur la bande originale du film. Il y signe la chanson « Si on chantait », une version personnelle et en français du célèbre morceau gospel « Oh Happy Day ».

Le Petit Spirou a été présenté en ouverture du Festival International du Film pour Enfants de Montréal (FIFEM) le 25 février dernier. Et il sera à l’affiche au Québec le 2 mars

Bande-annonce: https://vimeo.com/247533973

Distribution

Sacha Pinault

Pierre Richard

François Damiens

Natacha Régnier

Gwendolyn Gourvenec

Philippe Katerine

PRODUCTEURS

Nicolas Bary

Jean Cottin

Nathanaël La Combe

SCÉNARISTES

Nicolas Bary

Laurent Turner

Crédit photos : Courtoisie de Brigitte Chabot Communications