Surface présente Mon histoire, késako

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
46
Mon histoire, késako
Mon histoire, késako

Pour la deuxième année consécutive, Surface prend d’assaut un des plus grands charmes de Lévis, le Quai Paquet,  pour présenter le spectacle Mon histoire, késako qui se tient du 19 au 21 juillet 2018. L’événement est vanté par le maire Gilles Lehouillier.  Fier de constater que la foule se déplace en grand nombre chaque année pour encourager les artistes émergents des régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches, il s’engage à perpétuer la tradition et à garder le concept vivant. Byron Mikaloff, membre fondateur des Lost Fingers, signe la direction musicale de l’événement entouré de professionnels qui accompagnent les jeunes et les guident dans leur chorégraphie et leur interprétation. Un salut particulier à la conception graphique pour le visuel attrayant et convaincant du spectacle.

Les jeunes comme les moins jeunes peuvent apprécier le spectacle gratuit qui débute à la brunante, à 21 heures. Dans un coin aussi enchanteur, avec les lumières de Québec en arrière-plan, les familles, les groupes d’amis et les couples sont à même de profiter du décor fabuleux et des nombreuses possibilités qu’offre ce site. Avant les premiers retentissements de Mon histoire, késako, les jeux d’eau, la cuisine de rue, les commerces du coin et les activités sur place comme les jeux gonflables divertissent et rassasient.

Mon histoire, késako raconte littéralement l’histoire de 17 artistes émergents par différentes manières. Du hip-hop en passant par le rock ou le jazz manouche, toutes les raisons sont bonnes pour taper du pied et encourager la relève. D’autres choisissent la danse ou le cirque pour dévoiler leur histoire. Chacun possède ses mots, ses gestes, sa voix qui se greffent à un tout solidaire à un montage multimédia. Trois scènes où se réunissent des jeunes qui se lancent et qui se donnent entier pour leur entrée en matière dans le monde de la culture québécoise.

Cet événement est une bonne initiative qui applaudit les talents du coin et qui donne une chance aux artistes de vivre la scène. Malheureusement, pour certains, le manque d’expérience est flagrant. Mais Mon histoire, késako? C’est l’histoire de vos enfants, peut-être la vôtre, c’est l’histoire d’une passion qui rassemble les rêveurs et qui nourrit les espoirs.