Sauvage, Baby par Patrice Godin, un roman dur à lire, mais au final lumineux!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
262
Sauvage, baby

Après avoir publié Territoires inconnus, un récit sur les ultramarathons, en 2015 ainsi que le roman Boxer la nuit en 2016, l’acteur et écrivain Patrice Godin revient en force avec Sauvage, Baby, un roman psychologique lumineux, malgré ses sujets sombres que sont la violence et les blessures.

Résumé : Le troisième livre de Patrice Godin raconte l’histoire d’un homme qui cherche un sens à sa vie après avoir connu l’horreur de la guerre et d’une femme qui voudrait être aimée pour ce qu’elle est. Un puissant roman de silences, de regards, de non-dits et d’espoir.Alexia est une jeune femme trans qui vient de s’enfuir de chez son amant et souteneur, Frank. Elle est recueillie par Sam, un vétéran des Forces spéciales qui vit près d’un lac isolé dans la région du Mont-Orford. Peu à peu, on découvre la profondeur de leurs blessures.« Derrière chaque crépuscule se cache une aube. »
La liberté a un prix.
Et cette liberté, parfois, se paie de chair et de sang.

J’aime beaucoup l’écriture de Patrice Godin, car il sait créer des ambiances, et générer des émotions à travers ses écrits et ses personnages. Dans ce troisième livre, il réussit à merveille à nous amener dans un univers très sombre, rempli de violence, de guerre, de soumission et de pouvoir, et quand même nous amener de l’espoir et une fin lumineuse pour nous réconcilier avec ce qu’on vient de lire probablement.

Voici un extrait pour donner une idée de son style d’écriture : « Elle ne pouvait pas s’arrêter. Elle commença à courir, à grimper la côte abrupte devant elle, comme elle le pouvait, en s’accrochant aux arbres, en tirant sur les branches avec son bras gauche. Elle grimaçait, le souffle court, pleurait en même temps, chaque mouvement lui aurait arraché un hurlement si elle ne s’était pas retenue. C’était son épaule droite, elle était déboîtée, elle formait un angle bizarre, et son genou, le droit aussi, elle le sentait pulser comme si son cœur s’y trouvait enfermé. Elle avait l’impression d’être cassée en mille morceaux. En fait, lui aurait-on appris qu’elle avait tous les os du corps brisés qu’elle n’en aurait pas été surprise. Elle pissait le sang.»

Bien que ce livre aborde des sujets que je connais peu et dont j’ai peu d’intérêt, tel que la guerre, la boxe et la prostitution, Patrice Godin, par sa plume élaborée, tout en émotion et en sensation, a su me garder captive de son roman et à m’intéresser à ses deux personnages principaux, Sam et Alexia, et ce, même si je n’ai aucun point en commun avec eux. C’est donc tout un défi qu’il a relevé avec ce roman, à mon avis.

Une des réflexions que ce roman m’a fait réaliser c’est que les blessures psychologiques sont beaucoup plus longues et difficiles à guérir et à panser que des souffrances physiques. Patrice Godin excelle dans l’écriture de la violence dans ce livre. Et il le fait de manière crue, brute, imagée, sans passe-droit. «Le monde est sauvage »… il nous le clame haut et fort dans tout le livre et il nous en montre la preuve à divers niveaux, dans des situations variées et avec des personnages très étoffés qui n’est pas sans nous faire penser à la réalité de notre monde actuel qui est aussi très sauvage quand on regarde tous les événements des dernières années.

Bref, on peut dire que c’est un roman dur à lire, mais au final lumineux!

Patrice Godin

Acteur formé à l’École nationale de théâtre du Canada, Patrice Godin a joué tant sur scène qu’à l’écran. On a pu le voir dans les séries télévisées Le 7e RoundDestinéesLa Marraine ainsi que dans Blue Moon. En 2015, il publiait Territoires inconnus, un récit sur les ultramarathons, et en 2016, Boxer la nuit, un premier roman, tous deux chez Libre Expression. Sauvage, baby est son deuxième roman.

Date de parution : 26 septembre 2018
Sujet : Littérature québécoise
Nombre de pages : 272 pages
Prix : 24,95 $

Éditions Libre expression

http://www.editions-libreexpression.com/