Une semaine avant le 8e Jamais Lu Québec !

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
19
Jamais lu

Du 6 au 8 décembre au Théâtre Périscope

Dans quelques jours, la chaleur humaine envahira le Théâtre Périscope et les oreilles se tendront vers les tout nouveaux textes des 14 auteurs programmés au 8e Festival du Jamais Lu Québec. 43 artistes professionnels seront mobilisés durant ces 3 jours de festivités pour faire découvrir 10 projets inédits! Ce sera l’occasion d’entendre les voix les plus actuelles et brûlantes de la Capitale-Nationale. Ces lectures sont pensées par des metteurs en scène et portées par des comédiens professionnels dans la plus grande convivialité.

Du 6 au 8 décembre 2018, la tendance à tout vouloir nommer, catégoriser, figer sera mise de côté pour laisser plutôt libre cours à l’unique, l’inclassable et le mouvant qui réside en chaque être humain. Pour l’équipe du Jamais Lu, aborder la thématique de l’indéfini est la façon de briser les conventions. De briser les identités un peu trop figées. Et ce, en voyageant d’un univers à un autre : de la crise du verglas, à une adaptation de Fight club, en passant par une vidéo Youtube de la meilleure recette de sauce à spaghetti…

JEUDI 6 DÉCEMBRE : UN COUP D’ENVOI ET DEUX LECTURES INTÉGRALES 

18 H – Coup d’envoi : Qu’est-ce que l’indéfini ? Et, ironiquement, pourquoi tenter de définir l’indéfini ? Mikaël Bergeron et Maryam Bessiri lancent le coup d’envoi du Festival par une introduction hautement philosophique et ludique.

19 H – Voir pour croire, de Marie-Ève Francoeur – lecture intégrale : Cette rigoureuse autrice de Trois-Rivières nous présente le texte Voir pour croire, qu’elle qualifie d’un étrange mélange entre les univers de Nathalie Sarraute, Lars Von Trier et des Belles Histoires des pays d’en haut… Intriguant.

20 H 30 – Verglas, de Rosalie Cournoyer – lecture intégrale : Janvier 1998. La crise du verglas. Une maison plongée dans le noir. Rosalie Cournoyer nous livre un huis clos frissonnant dans lequel une fine couche de glace recouvre les liens fragiles d’une famille en manque d’un peu de chaleur.

VENDREDI 7 DÉCEMBRE : UN TEXTE JEUNE PUBLIC SUR LE CONSENTEMENT 

+ LE CLASSIQUE ET ATTENDU ACCÉLÉRATEUR DE PARTICULES !

10 H – Princesse de personne, de Pascale Renaud-Hébert – lecture jeunesse : Le prince charmant viendra-t-il embrasser la princesse ? Une fable pour adolescents qui réinvente le dénouement des fables des contes de fées à l’ère du #moiaussi.

20 H – Cinq auteurs, cinq extraits de textes en construction : 

– Spaghetti, de Vincent Michaud : Une femme âgée nous livre, par le biais d’une vidéo Youtube, son plus grand secret : sa recette de sauce à spaghetti. Un monologue drôle et touchant.

– Food Club, de Samantha Clavet : Librement inspiré du très célèbre livre et film Fight Club, Samantha Clavet nous ramène à l’un de nos besoins primaires : celui de manger.

– Ce qui est invisible, de Jean-Denis Beaudoin : Un texte étrange, qui nous invite à tout être, à tout devenir, à tout dévoiler… Un texte inquiétant, qui remet en question notre soif de liberté.

– Le Judas, de François Édouard Bernier : Érotisme, pulsion, transgression… Un monologue mené par Maxime Robin, qui nous positionne dans la peau d’un voyeur.

– Majorité – Conversations avec le futur, de Samuel Corbeil : À quoi ressembleront les jeunes qui ont 18 ans aujourd’hui, en 2068 ? Un texte qui questionne le futur avec un optimisme surprenant.

SAMEDI 8 DÉCEMBRE : SOIRÉE ET PARTY DE CLÔTURE

20 H – La soirée de clôture C’qui est écrit dans l’rétroviseur : Sur scène, quatre individus masqués. Ce sont sur ces gens que les auteurs Marianne Dansereau, Dominique Leclerc, Marc-Antoine Marceau et Samuel Matteau ont écrit, alors qu’ils n’avaient accès qu’à un court extrait audio dans lesquels ils se présentaient. Arriveront-ils à les définir ? Est-il seulement possible de définir l’humain ?

21 H – Party de clôture :  Pour souligner la fin du 8e Jamais Lu Québec, les festivaliers sont invités à prolonger le plaisir en venant faire la fête jusqu’aux petites heures du matin afin de faire vivre les mots un peu plus longtemps dans nos corps et dans nos têtes.

Tarifs

Lectures intégrales et jeune public / Accélérateur de particules : 13 $

Programme double du 6 décembre : 20 $

Soirée de clôture : 15 $ en prévente / 18 $ (la prévente se termine le 5 décembre à 20 h)

Passeport : 4 événements pour 44 $ (excluant le jeune public)

Le coup d’envoi et la fenêtre ouverte sur la classe de maître sont gratuits.

 

Jamais Lu
Théâtre Périscope