Le cœur entre mer et ciel de Mélanie Fortin, un roman spirituel sur les vies antérieures et la découverte de soi.

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
65
Le coeur entre mer et ciel

Après avoir tout juste publié son premier livre pour enfants, Léonard, le mouton qui ne voulait pas être tricoté, l’auteure Mélanie Fortin de Lac-Etchemin a publié aux éditions Le dauphin Blanc, son 3e roman Le cœur entre mer et ciel.

Résumé : Ludivine et son fils, Joseph, ont un don : celui d’aider les âmes à passer dans la lumière. Joseph voit les morts, tandis que Ludivine les ressent et reçoit des messages. Ils forment une équipe dont le lien est infiniment fort. Mais Ludivine aide les gens plus qu’elle ne s’aide elle-même. Malgré ses nombreuses pirouettes quotidiennes, malgré ses efforts pour plaire à chacun et maintenir sa vie en place, tout semble se briser en mille morceaux. Après avoir à maintes reprises tenté d’ignorer les appels de son âme pour renouer avec elle-même et apprendre à s’aimer enfin, elle sera invitée à faire confiance, à l’Univers, au lieu de tenter de tout contrôler pour ne pas souffrir. C’est par un chemin inattendu que la Vie l’amènera à guérir une blessure d’âme qu’elle porte en elle. Provenant d’une vie antérieure, cette blessure remettra Ludivine face à une grande histoire d’amour qui dépasse l’existence. Un grand roman qui nous plonge dans l’univers de la découverte de soi, des blessures de l’âme, des vies antérieures et du monde spirituel. Une invitation pour chacun de nous à renouer avec notre être profond. Une histoire qui se vit !

Mélanie Fortin est une auteure que j’aime beaucoup. Ses deux premiers romans ont été un réel coup de cœur pour moi (Elle danse avec la folie et Dans de beaux draps en Italie aux éditions JCL). Alors quand ce troisième roman est arrivé en librairie, j’ai voulu le lire, même si d’emblée, l’univers des vies antérieures, et des dons particuliers de parler aux âmes ne m’attirent pas vraiment, car ce n’est pas quelque chose dans lequel je crois. De plus, la page couverture est vraiment sublime. Elle représente bien le roman et c’est très réussi comme montage photo.

À nouveau, la plume de Mélanie m’a séduite. Elle sait parler avec le cœur et dans ce roman-ci, que l’on sent très personnel, Mélanie aborde des thèmes comme les blessures de l’âme, la découverte de soi, apprendre à s’aimer et à penser à soi. Il y a beaucoup d’introspection, de réflexions, de cheminement personnel dans ce roman et on ne peut que saluer le courage et les efforts du personnage de Ludivine pour s’en sortir.

Cependant, je dois dire que ce roman n’est vraiment pas pour moi. Ce n’est vraiment pas ma tasse de thé que de parler de don pour parler aux morts, aider les âmes à passer dans la lumière, se faire conseiller par les anges, et retrouver quelqu’un de notre vie antérieure… Je n’ai malheureusement pas pu embarquer dans l’histoire dans ces moments-là. Je décrochais.

Malgré cela, j’ai aimé les personnages que l’auteure à créé, l’histoire d’amour qu’elle a su nous décrire, le voyage à Cuba qui nous fait rêver, les états d’âme qu’elle réussit à très bien nous coucher sur papier pour qu’on ressente vraiment toutes les émotions.

Mélanie Fortin est une excellente écrivaine et je souhaite à tous de la découvrir, dans ce roman ou à travers les deux autres romans qu’elle a écrits auparavant! Sa plume est vraiment inspirante!

Mélanie Fortin

Depuis toujours, Mélanie Fortin est passionnée par la vie, les livres et les histoires. Écrire, partager, écouter son cœur et guider les autres à le faire aussi, c’est-ce qui inspire sa joie de vivre et sa mission d’âme. Après des études en comptabilité, elle laisse libre cours à sa passion pour l’écriture et publie un recueil de poésie en 2001, La caresse des mots. Elle débute ensuite l’écriture d’un premier roman, Elle danse avec la folie, publié en 2011 aux Éditions JCL. Son deuxième roman, Dans de beaux draps en Italie, est publié en 2013, toujours aux Éditions JCL. Ces deux ouvrages connaissent un grand succès et lui attirent de nombreux lecteurs qui découvrent une auteure à la plume alerte, poétique et animée d’une grande authenticité. Elle publie à l’automne 2018 un livre pour enfants, illustré par Philippe Béha, Léonard, le mouton qui ne voulait pas être tricoté. Le cœur entre mer et ciel est son troisième roman.

Nombre de pages : 383 pages

Prix : 24.95$

Catégorie : Roman d’inspiration

Éditions Le Dauphin Blanc

https://dauphinblanc.com/