Aux Violons du Roy, un concert intitulé avec pertinence: « L’étincelant violoncelliste Nicolas Altstaedt » !

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
69
Le violoncelliste Nicolas Altstaedt

Au Palais Montcalm pour une matinée et un concert en soirée, Les Violons du Roy accueillaient le violoncelliste germano-français Nicolas Altstaedt.

Le concert auquel nous avons assisté en matinée a ébloui le public présent. Les œuvres au programme étaient fort intéressants et brillantes : un concerto pour violoncelle et une symphonie de Haydn ainsi qu’un concerto pour violoncelle de Carl Philipp Emanuel Bach, le deuxième fils de Johann Sebastian Bach.

Le Concerto pour violoncelle no 1 en do majeur de Haydn nous met immédiatement en présence d’un musicien qui visuellement fait corps avec son instrument comme peu de gens le font. D’ailleurs, tout son corps exprime en quelque sorte la musique qu’il joue et dans laquelle il s’insère avec les autres musiciens. Visage, mains, bras, jambes, tout exhale la musique chez lui. A priori, c’est donc prenant et engageant pour toute personne face à un tel musicien.

Le chef Jonathan Cohen

Par ailleurs, en grande complicité avec son ami et collègue musical le chef des Violons du Roy, Jonathan Cohen,  Nicolas Altstaedt nous entraîne avec tous les musiciens dans un itinéraire musical fascinant. On recrée les œuvres jouées pour leur en donner tout leur sens. Et les tempos des œuvres impressionnent tout au long de la présence du violoncelliste. C’est vif et enlevant. Ça vous emporte et vous stimule musicalement d’une façon incroyable car on est face à une musicalité tellement belle, juste et profonde. Lors des mouvements lents, comme dans l’adagio du Concerto pour violoncelle en la majeur de Carl Phillipp Emmanuel Bach, on est touché et rejoint par une telle émotion.  Or, le tout est fait avec aisance et une virtuosité hors du commun.

Il faut souligner la grande cohésion musicale entre le violoncelliste, le chef et tous les musiciens des Violons du Roy. D’ailleurs, à la suite du concert, lors d’échanges entre le public et les musiciens autour d’un café dans le hall du Palais Montcalm, plusieurs musiciens nous ont exprimé leur plaisir à faire de la musique avec un artiste de si haut niveau. De son côté, Nicolas Altstaedt nous a confié sa très grande satisfaction de jouer dans une si bonne salle au plan acoustique.

Mentionnons également au programme de cette matinée l’exécution magnifique de la Symphonie no 47 en sol majeur de Haydn durant laquelle les deux cornistes de l’ensemble ont excellé.

Ce programme auquel s’ajoute la Symphonie en mi bémol majeur de Haydn est donné ce soir à la salle Bourgie de Montréal. C’est une occasion unique d’entendre un violoncelliste exceptionnel en compagnie d’un des meilleurs orchestres de chambre du Québec et de son directeur musical.

Le programme du concert en matinée :

C.P.E. BACH
Concerto pour violoncelle en la majeur, Wq. 172
F.J. HAYDN
Concerto pour violoncelle no 1 en do majeur, Hob. VIIb:1
Symphonie no 47 en sol majeur, Hob. I:47 « Le palindrome »

Crédits-photos : Courtoisie

http://www.violonsduroy.com/fr/evenements/l-etincelant-violoncelliste-nicolas-altstaedt/2019-02-01-19-30