Blackbird, au théâtre Premier acte

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
41
Blackbird
Blackbird

La pièce Blackbird de l’écossais David Harrower, écrite en 2005 (traduction de Zabou Breitman et Léa Drucker) est présentée actuellement au théâtre Premier Acte et ce, jusqu’au 23 février prochain.

À la seconde qu’ils entrent sur scène, Una interprétée par Gabrielle Ferron et Réjean Vallée dans le rôle de Ray nous font ressentir la complexité de ce qu’a  vécu leur personnage.  Le texte est intense et les comédiens le transmettent de façon remarquable.

Quinze ans ont passé depuis l’histoire vécue entre une jeune adolescente et un homme de près de 30 ans son aîné.

Una découvre par hasard l’endroit où travaille l’homme qui a changé pour toujours le cours de sa vie alors qu’elle avait 12 ans et elle a besoin de le confronter pour comprendre, pour se comprendre.  Elle se rend sur les lieux de son travail ou débute alors des confrontations, des accusations, des pardons, des partages d’émotions et de vécu.

Tous deux ne comprennent pas ce qui s’est passé, ce qui leur est arrivé. Ray qui a changé son nom pour Peter a cherché des réponses.  Pourquoi avoir agi ainsi avec une jeune fille de 12 ans? Il s’est renseigné sur les comportements de désaxé sexuel mais ne s’est pas reconnu. Après 6 ans en prison à vivre des humiliations et de la honte, il a réussi à refaire sa vie.

 

Elle, croit qu’il a abusé de l’admiration qu’elle lui portait et du plaisir qu’elle ressentait lorsqu’elle était à ses côtés pour parler, échanger des idées. Il a pris son plaisir et l’a laissé tomber. Mais dans le plus profond de son être, elle aimait  cet homme.

La mise en scène signée Olivier Lépine est surprenante et très énergique.

Le ton des échanges nous ébranle et nous confronte face à nous-même, à nos valeurs et à notre tolérance.  Même si je crois sincèrement qu’il ne devrait jamais y avoir de zone grise dans de tel comportement, je vous invite à assister à cette pièce pour tirer vos propres conclusions. Est-ce de l’amour, est-ce de l’abus, est-ce de l’interdit, qui est la victime?

Ce que j’apprécie d’une oeuvre comme Blackbird, ce sont les discussions et les échanges que cela suscite.

Bravo à toute l’équipe de production L’Apex Théâtre!

Production L’Apex, Texte David Harrower, Traduction, Zabou Breitman, Léa Drucker, Mise en scène Olivier Lépine, Assistance à la mise en scène Lauren Hartley, Décor, costumes Marianne Lebel, Concepteurs Marianne Lebel, Olivier Lépine, Distribution  Gabrielle Ferron, Réjean Vallée

https://www.premieracte.ca/billetterie-et-abonnement/

La Loi Canadienne sur le consentement des mineur(es) depuis 2008

12-13 ans : le consentement de la jeune personne est valide si le ou la partenaire est de deux ans son aîné(e). (Par exemple, une personne de 13 ans peut avoir une activité sexuelle avec une autre personne d’au plus 15 ans, sauf si cette personne est en position d’autorité ou de confiance.)

crédit photo