Manif d’art 9 – La biennale de Québec s’empare de la ville dès ce samedi 16 février

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
37
Shayne-Dark-Free-Form-in-Blue-2019-Queb-ec-Oeuvre-d’art-public-déjà-installée

DU 16 FÉVRIER AU 21 AVRIL 2019
À l’honneur : talents d’ici et d’ailleurs, œuvres monumentales et art autochtone

Manif d’art – La biennale de Québec, réalisée en collaboration avec le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), est heureuse d’annoncer le lancement officiel de sa neuvième édition. Toutes les expositions de la biennale hivernale se tiendront du 16 février au 21 avril 2019 dans une multitude de lieux de la ville de Québec, dont l’exposition centrale présentée au pavillon Pierre Lassonde du MNBAQ.

Orchestrée par le commissaire invité, Jonathan Watkins, directeur de la Ikon Gallery à Birmingham (Angleterre), cette biennale soulève des questionnements essentiels quant aux relations de l’humain avec la nature, son environnement, ses semblables, voire son avenir sur terre.

En parfaite symbiose avec le thème Si petits entre les étoiles, si grands contre le ciel*, la démesure s’exprimera partout à Québec. Tant dans l’exposition au MNBAQ qu’à travers les œuvres d’art public, plusieurs artistes présenteront des œuvres monumentales. Parmi ceux qui nous en mettront plein la vue se trouvent Beat Streuli (Suisse, Belgique) et Marianne Nicolson (Dzawadaenuxw, Colombie-Britannique), qui ont respectivement pris d’assaut les vitrines de l’édifice Marie-Guyart et du Monastère des Augustines, en les couvrant de murales imposantes. Au MNBAQ, l’œuvre de Krištof Kintera (République tchèque) interpellera tous les visiteurs par sa dimension tentaculaire et spectaculaire, alors que le duo formé par Jim Holyoak (Canada) et Matt Shane (Canada) présentera de gigantesques œuvres fantasmagoriques. Enfin, impossible de passer sous silence le curieux attroupement de pédalos-cygnes de l’artiste Shimabuku (Japon), qui étonneront les passants par leur caractère insolite dans le paysage hivernal de Lévis, dans le secteur des traversiers

LE TALENT D’ICI À L’HONNEUR

Outre les grands noms d’outremer qui figurent dans sa programmation, Christiane Baumgartner (Allemagne), Haroon Mirza (Angleterre), Rika Noguchi (Japon), Dinh Q. Lê (Vietnam, États-Unis), Cornelia Parker (Angleterre), George Shaw (Angleterre), Manif d’art 9 – La biennale de Québec est fière d’honorer sa mission en faisant particulièrement rayonner le talent québécois. D’ailleurs, qu’ils soient émergents ou émérites, plus de 40 % des artistes participant à la biennale sont québécois. Patrick Bernatchez (Montréal), Daniel Corbeil (Val-d’Or), Caroline Gagné (Québec), Fanny Mesnard (Québec) et Reno Salvail (L’Ange-Gardien), pour ne nommer que ceux-là, représenteront l’art d’ici, notamment dans l’exposition centrale au MNBAQ, alors qu’Amélie Laurence Fortin (Québec) et Anne-Marie Proulx (Québec) brilleront dans leur exposition solo ou encore dans le parcours d’art public.

COUP DE COEUR POUR L’ART AUTOCHTONE

Pour le plus grand bonheur des visiteurs, le commissaire international de la biennale a eu un véritable coup de cœur pour l’art autochtone. Entretenant un lien privilégié avec la nature, le territoire et l’environnement, les artistes des cultures autochtones s’inscrivent parfaitement dans la thématique élaborée pour Manif d’art 9. Le cœur de l’exposition centrale est constitué à 25 % d’artistes autochtones. Parmi eux, Manasie Akpaliapik (Arctic Bay, Nunavut), artiste de renom dont les œuvres sont présentées dans l’exposition Art inuit. La collection Brousseau – Ilippunga dans le pavillon Pierre Lassonde du MNBAQ, mais également Britta Marakatt-Labba (Sami, Suède), Meryl McMaster (Siksika, Ontario) et Shuvinai Ashoona (Kinngait, Nunavut), qui vient d’ailleurs de remporter le prestigieux prix Gershon Iskowitz, une récompense soulignant le travail d’artistes canadiens établis. Nadia Myre (Kitigan Zibi Anishinabeg, Québec) et Hannah Claus (Montréal, Québec) présenteront quant à elles leur travail au Lieu et au Musée Huron-Wendat lors d’expositions solos.

UNE THÉMATIQUE FORTE EXPLORÉE PAR LA RELÈVE

Parmi les découvertes, les projets de 13 Jeunes commissaires qui proposeront leur propre interprétation de la thématique de la biennale à travers 10 expositions et une conférence, au plus grand bonheur des amateurs d’art actuel émergent de Québec.

MANIF D’ART 9 : UN RENDEZ-VOUS AVEC L’ART ACTUEL POUR TOUS

Parmi les incontournables, pour les adeptes comme pour les néophytes : le parcours d’art public du Vieux-Québec. Les visiteurs pourront profiter des beautés de la vieille ville, agrémentée par la présence de près de 10 œuvres d’art. Des murales, des installations et même une œuvre sonore surprendront les passants jusqu’au 21 avril 2019.

Pour sa neuvième édition, Manif d’art a bonifié ses activités pour la famille. Dans le volet P’tite Manif, les familles sont invitées à profiter non seulement d’une exposition conçue spécialement pour elles, mais également de plusieurs activités, notamment des ateliers de création et d’exploration technique, un rallye découverte, une activité de philosophie à Méduse, dans les bibliothèques de Québec, ainsi qu’à la maison Tessier-Dit-Laplante. Les parents auront tout un éventail de possibilités pour éveiller leurs enfants à l’art dans un esprit ludique.

Manif d’art tient à remercier le Bureau des grands événements, la Ville de Québec, le Conseil des arts et des lettres du Québec, le ministère de la Culture et des Communications, le Conseil des arts du Canada, l’Office du tourisme de Québec, le ministère du Patrimoine canadien, lg2, ICI Radio-Canada, la Maison Simons et Méduse.

* STORIES OF THE STREET’ BY LEONARD COHEN. COPYRIGHT © 1993, LEONARD COHEN, USED BY PERMISSION OF THE WYLIE AGENCY (UK) LIMITED