Le livre de Judith de Mylène Gilbert-Dumas, un roman coup de coeur qui a allumé mes sens, stimulé mon intelligence et questionné mon jugement.

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
176
Le livre de Judith

Avec Le livre de Judith, son 19e roman, Mylène Gilbert-Dumas nous entraine en plein cœur de la Deuxième Guerre mondiale, et met en lumière le courage, la détermination, le sang-froid et l’héroïsme de femmes extraordinaires. De plus, l’auteure s’est donné un défi de taille en racontant leurs péripéties à travers quatre narrateurs à des époques différentes. Le livre de Judith est un roman à la fois intelligent, captivant et émouvant qui donne au lecteur un accès privilégié sur un épisode peu connu de la Deuxième Guerre mondiale. C’est fascinant!

Résumé : Paris, 1939. Le destin d’Emily Ann Saxby, une riche Américaine, bascule quand elle fait la rencontre d’un révolutionnaire traqué par les nazis. Alors que la guerre incendie l’Europe, Cécile Maltais, jeune Canadienne française, est recrutée par les services secrets britanniques. Des décennies plus tard, une romancière accepte d’écrire la biographie d’une espionne, tandis qu’un pasteur récemment libéré de prison reçoit les confidences douloureuses d’une paroissienne centenaire. Entre ces personnages, l’histoire a tissé des liens puissants et mystérieux, qui les unissent dans leur commune humanité.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Mylène Gilbert-Dumas, disons seulement que c’est une auteure prolifique qui peut aussi bien nous raconter des histoires de fictions à saveurs historiques que nous faire voyager et réfléchir avec ses romans contemporains et tout récemment nous amener intrigues et suspens dans une enquête passionnante. Et tout cela, elle le fait à travers des personnages féminins forts, un autre trait marquant des romans de Mylène Gilbert-Dumas. Elle excelle dans l’art de nous inventer des personnages de femmes fortes, criantes de vérités et de courage, souvent à l’image d’héroïnes qui ont existé et qui l’inspirent pour créer ces histoires de fictions qui nous vont droit au cœur.

Ce roman vous donnera un bon aperçu de son talent de romancière, mais également son souci d’authenticité lorsqu’elle rapporte des faits historiques. Mylène a fait un travail de recherche minutieux pour ce roman et elle nous partage avec sa verve aventureuse et sa plume riche et intense, ce récit passionnant du combat de femmes d’exceptions contre les nazis de la Deuxième Guerre mondiale, alors qu’elles ont été entrainées, tel des «James Bond» comme espionnes, dans des camps ultrasecrets au Canada.

Avec ce roman, Mylène Gilbert-Dumas se surpasse en créant une histoire originale et intrigante, basée sur des faits réels peu connus, qui va stimuler l’intelligence de ses lecteurs, et éveiller des questionnements et des réflexions sur la religion, le racisme, l’accueil des immigrants et l’acceptation des différences. De plus, la manière dont l’auteure nous raconte les entrainements des agents spéciaux m’a donné des frissons d’excitation et de peur, qui m’ont totalement happé comme si j’étais littéralement en train de regarder un film d’espionnage.  Quel talent d’écriture!

Fait intéressant, parmi les quatre narrateurs, on retrouve Virigine, le personnage central de son précédent roman La mémoire du temps, une enquête de V.A. Constantineau. Bien que ce roman-ci n’est pas vraiment une suite au précédent, c’est intéressant de retrouver un personnage connu de ses lecteurs. Il y a aussi trois autres personnages centraux qui, sans le savoir, ont tous des liens en communs et des préoccupations communes, que le lecteur découvre au fil des pages. Bien que la lecture de ce roman soit un divertissement, il nécessite de la concentration de la part du lecteur. Il se doit d’être perspicace, car on alterne entre les quatre histoires, de chapitre en chapitre, tout en alternant entre le passé et le présent, à toutes les quatre ou cinq pages. C’est tellement captivant, que vous ne voudrez pas déposer ce roman avant de l’avoir terminé.

Mylène Gilbert-Dumas

Mylène Gilbert-Dumas est diplômée de l’Université Laval en enseignement et en études françaises. Son premier roman, Les dames de Beauchêne, a remporté le prix Robert-Cliche 2002 et a fait partie des finalistes au Grand Prix littéraire de la relève Archambault l’année suivante. Mylène Gilbert-Dumas est l’auteure de romans historiques et populaires, dont Les dames de Beauchêne, Lily Klondike, L’escapade sans retour de Sophie Parent et Yukonnaise. Son œuvre a été récompensée par plusieurs prix prestigieux et lui a valu un lectorat fidèle et nombreux. En 2009, elle a remporté la résidence d’écriture Berton House Writer’s Retreat de Dawson City, au Yukon. Elle habite à Sherbrooke, au Québec, et partage son temps entre les voyages et l’écriture.

Prix : 29,95 $

Nombre de pages : 480 pages

Parution : 2019-05-08

VLB éditeur

http://www.edvlb.com/

https://info-culture.biz/2017/05/12/un-premier-thriller-pour-mylene-gilbert-dumas/