FEQ 13 juillet – Imagine Dragons en visite éclair

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
182
Imagine Dragons

S’il y a un groupe qui était très attendu sur les Plaines cet été, en plus de Slipknot, c’est Imagine Dragons, qui n’aura eu le temps de jouer que deux chansons, à cause d’un orage sans merci.

Pourtant, la soirée avait très bien commencé, sous le soleil et au chaud, avec le groupe Kongos, d’origine sud-africaine. Le quatuor n’est pas si connu, mais ils ont réussi, je pense, avec leur style s’approchant plus du rythme de la Nouvelle-Orléans que de la musique africaine, à intéresser beaucoup de festivaliers qui étaient surtout là pour la tête d’affiche. Dylan Kongos, chanteur et bassiste, a parlé au nom de ses frères, discrets, pour dire que c’était leur première visite à Québec. Il a ensuite laissé son tour à Daniel, le guitariste, pour la pièce « The World Would Run Better » et, plus tard, à Jesse, le batteur, pour « Pay For The Weekend », un titre du nouvel album, qui nous rappelle que quand on fête trop la fin de semaine, on paie pour quand arrive le lundi. Heureux de voir que la foule est nombreuse, il présente entre autres la pièce « I Don’t Mind » en proposant de nous imaginer comme dans un petit club, une salle plus intime. C’est évidemment quand a résonné l’introduction à l’accordéon de Johnny, pour « Come With Me Now », leur succès radio, que la foule a vraiment manifesté son appréciation. Pour moi c’est un groupe à suivre.

Dylan Kongos
Johnny Kongos

Bishop Briggs, de son vrai nom Sarah Grace McLaughlin, arrive de la Grande-Bretagne et s’attendait à ce qu’il y ait seulement sept personnes à sa prestation… Elle aura été agréablement surprise, très émue de voir tout le beau monde qui était là pour l’applaudir et chanter avec elle, entre autres « Wild Horses » et « River ». Avec son look de Sinead O’Connor ou Ève Salvail (au choix), en combinaison noire, elle sort certainement de l’ordinaire, mais elle se démarque par sa voix pleine puissamment maîtrisée. Infatigable, elle court et sautille sans cesse et arpente la scène de long en large, sans perdre son souffle. Affirmer que Sarah a de l’énergie, c’est peu dire. Elle interprète ses compositions avec intensité, sourit à tout moment et n’hésite pas à s’avancer sur la rampe. Avec deux musiciens qui l’accompagnent à la batterie électronique, à la guitare et au clavier, elle réussit à séduire la foule avec des pièces comme « Hi-Lo » et « Lyin’ », celle-ci ayant été écrite avec le chanteur d’Imagine Dragons. Un trio somme toute dynamique, un mélange d’Adele pour la voix, d’AWOL Nation pour le rythme et d’Hozier pour le soul. Une belle découverte.

Bishop Briggs
Bishop Briggs

Quand vient le tour d’Imagine Dragons, le ciel est déjà menaçant. Le groupe commence à l’avance, mais n’a le temps de jouer que deux pièces, soit « Believer » et « It’s Time ». Le chanteur Dan Reynolds et son groupe, toutefois, étaient prêts : éclairages, écrans animés et canons de boucane. Quand est annoncée l’interruption temporaire du spectacle, Dan, déjà torse nu, décide de passer du temps avec les fans et prend littéralement un bain de foule. Par contre, il n’a pas pu utiliser le podium surélevé au centre, qui était prometteur côté visuel. Si ce n’est de l’orage, je suis convaincue que le groupe aurait fait son show au complet et aurait tout donné, sans se soucier de la pluie. Comme dans le cas des Foo Fighters, Imagine Dragons a bien sûr promis de revenir.

Imagine Dragons

Liste de chansons Kongos
Underground
Hey I Don’t Know
The World Would Run Better
Take It From Me
Keep Your Head
I Don’t Mind
Pay For The Weekend
Come With Me Now
Birds Do It
I’m Only Joking

Liste de chansons Bishop Briggs
The Way I Do
Wild Horses
Dark Side
Hallowed Ground
Be Your Love
White Flag
Lyin’
Hi-Lo
Higher
Dream
Baby
Tattooed
River

Galerie de photos