COVID-19: S’entraîner à la maison pendant le confinement

Un esprit sain dans un corps sain. Voici un adage que tout le monde connaît. En confinant à outrance et en fermant les gyms ou les sports d’équipes des zones rouges, il peut sembler plus difficile de prendre soin de soi. Or, cet article n’est pas politique. Nous vous proposerons plutôt des pistes pour garder la forme parce que la santé mentale est intimement reliée à la santé physique. Il existe plusieurs façons de s’entraîner à l’extérieur ou à la maison sans trop d’équipements. Il ne faut pas prendre à la légère votre santé mentale. L’hiver est à nos portes, profitez-en pour rester au meilleur de vous-mêmes.

Le rythme

Dans la vie, l’important pour intégrer une routine, c’est le rythme. Cela ne s’applique pas seulement à l’exercice mais à tout. Il faut commencer à quelque part. À vouloir en faire trop du premier coup, on va se fatiguer rapidement et les chances d’abandon sont multipliées.

Par exemple, si vous êtes habitués de vous réveiller à 8h mais souhaiteriez vous réveiller à 5h30. Faire le changement subitement risque d’être difficile. La première journée va être pénible et vous manquerez probablement d’énergie. Éventuellement votre horloge biologique et votre rythme circadien vont s’adapter. Mais il est plus prudent de commencer par vous coucher plus de bonne heure et de vous réveiller 30 minutes plus tôt chaque semaine. Jusqu’à ce que vous atteigniez votre objectif.

Ensuite, la routine est implémentée. Il en va de même pour l’exercice. N’y allez pas trop fort. Écoutez votre corps et suivez une courbe de progression. Vos muscles vous remercieront et dans un même ordre d’idée, vous vous entraînerez graduellement plus fort. Évidemment, il y aura une facilité à le faire puisque le moment dédié au sport dans votre journée sera devenu routinier. Vous vous sentirez mieux après chaque séance.

La progression

Un peu comme avec le rythme, il peut être facile d’abandonner si l’on n’a pas la progression souhaitée rapidement. Mais il faut laisser au corps le temps de s’approprier l’entraînement. Par exemple, il arrive qu’on voie de rapides changements. Tout dépendamment du métabolisme. Mais à un certain point, on frappera un plateau.

Ainsi, lorsqu’on voit le corps fondre pendant 3 semaines pour ensuite ne plus observer de résultats, cela peut
être démotivant. Mais il ne faut surtout pas abandonner. Il faut plutôt changer son entraînement. Un kinésiologue et/ou un nutritionniste peut vous aider avec cela.

Inversement, il arrive que les résultats soient longs avant d’être observables. Cela ne veut pas dire qu’il n’y en a pas. Il ne faut surtout pas lâcher. Vous êtes la personne qui vous voyez le plus. Un personne vous voyant moins souvent saura que vous avez changé et vous félicitera pour vos efforts.

Yoga et méditation

Pour la santé mentale, la méditation de pleine conscience peut vraiment aider. Nous avons écrit un article détaillé et complet sur le sujet. Si ça vous intéresse c’est ici. Pour le yoga, c’est une discipline qui ne cesse de conquérir de nouveaux adeptes. Hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, tous peuvent s’adonner à cette discipline.

Les studios de yoga ont été contraints de fermer mais certains offrent des cours à distance. Pour un débutant, cette formule peut être très intéressante. Et lorsque la vie reprendra son court, vous pourrez rencontrer d’autres adeptes de yoga.

Dans un même ordre d’idée, il existe plein de livre sur le sujet et beaucoup de tutoriel sur YouTube. De cette façon, vous pouvez monter ou baisser la difficulté des positions pour que la session soit adapté le plus possible à votre niveau.

La pratique du yoga apporte énormément de bienfaits pour vous. Vous acquerrez de la souplesse et de la force. Votre niveau de stress va aussi baisser considérablement. Mentalement, vous vous sentirez mieux pendant cette pandémie qui a un effet sur beaucoup de personne. Le plus intéressant, c’est que peu d’équipement est nécessaire. Un tapis et le tour est joué.

Les élastiques de résistance

Les élastiques ou bandes de résistance sont un moyen peu onéreux de s’équiper pour l’entraînement musculaire. De plus, si vous vivez en ville et avez peu de place, le tout tient généralement dans un sac de la grosseur d’une poche de lait.

De plus, les élastiques ne sont pas lourds à traîner. Ainsi, vous pouvez facilement les ranger et les transporter. Rien à voir avec des haltères. Qui plus est, vous pourrez entreprendre les mêmes exercices que vous feriez avec des poids.

Plusieurs guides existent sur internet. Des centaines de vidéos sur YouTube sont consacré aux exercices avec des bandes de résistances. Comme matériel, vous n’aurez besoin que d’un tapis pour votre confort. Une porte refermable vous aidera aussi à faire plusieurs exercices en y posant le bout de l’élastique qui est agrémenté d’une boule dans ce but précis.

Si vous progressez, vous n’avez qu’à prendre un élastique plus résistant. Vous pouvez également combiner les bandes pour obtenir 150 lbs de résistance et plus. De plus, vous pouvez facilement comprendre comment ces objets sont pratiques. Ils vous éviteront de trimballer 150 lbs de poids, ce qui prend de la place et qui est lourd.

Hiking et randonnée


Vous ne tenez pas en place et désirez prendre un peu d’air frais? Pas de problème, c’est permis. Et si vous aimez marcher, le hiking rendra certainement vos sorties plus passionnantes. Nous avons la chance de vivre sur un territoire magnifique. De plus, le Québec est très grand et comporte des paysages diversifiés.
Ainsi, de la Côte-Nord à l’Outaouais, il y a de la montagne et de la forêt à revendre. Peu importe où vous vivez, il y a une option pour pratiquer le hiking près de chez vous. Généralement, les endroits ont des niveaux de difficultés différents ce qui vous permet de choisir l’option adaptée à vos capacités.

Parlant de capacités, votre santé cardio-vasculaire sera grandement améliorée. C’est également un bon exercice pour vos muscles. Principalement, les ischio-jambiers, les lombaires et les fessiers. Si vous avez un chien, cela pourrait également être bénéfique pour sa santé à lui. Et c’est une belle activité à faire avec votre animal de compagnie. Tous les parcs n’acceptent pas les animaux alors renseignez-vous d’avance.

Pour ce qui est des équipements, le hiking demande de bons souliers de marche. Un bâton peut être utile mais n’est pas obligatoire. Finalement, des crampons en hiver ainsi qu’en automne préviendront de vilaines chutes.

L’entraînement en temps de pandémie

Voici trois façons de vous tenir en forme. Le training demande de la patience mais procure des résultats qui transcendent le physique. Nous espérons vous avoir inspirés à essayer de nouvelles choses. Aussi, ne soyez pas trop dur envers vous-mêmes. L’année a été difficile pour tout le monde avec cette pandémie. L’exercice doit vous faire plaisir, pas l’inverse. Avec le yoga, vous obtiendrez plus de flexibilité. Vos muscles se raffermiront grâce aux bandes de résistance. Finalement, le hiking sera très bénéfique pour votre santé cardio-vasculaire. Mises ensemble, ces trois façons de s’entraîner dans le plaisir auront des effets réparateurs sur votre santé mentale et physique.

Image principale par Jonathan Borba sur Unsplash