Le choix d’une vie, par Samuel Champagne. La maternité à l’adolescence, traité avec doigté, finesse et empathie.

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
29

Samuel Champagne, auteur de trois autres romans de la collection Tabou, RecrueÉloi et Garçon manqué, ainsi que l’auteur des trois premiers romans de la collection «Kaléidoscope», aux éditions De Mortagne, vient de publier Le choix d’une vie, dans la collection Tabou, qui traite du sujet délicat des filles-mères. Un sujet qu’il connaît bien, étonnamment.

Résumé : Je n’ai jamais réellement pensé à l’avenir. Faire des plans compliqués et se casser la tête, je laissais ça aux vieux, aux gens ennuyants comme ma sœur. J’avais quinze ans et, à cet âge, on s’amuse ! Ma vie était simple : mon chum, mes amis, des partys, le collège privé. Maintenant… j’ai encore quinze ans, mais tout a basculé. Parce que j’ai fait un test de grossesse et que deux lignes sont apparues. Moi, maman ? Je ne sais même pas comment m’occuper de moi-même, comment je pourrais prendre soin d’un autre humain ? Et pourtant… j’ai décidé d’essayer. D’essayer d’être une adulte, alors que tout le monde me disait que je n’y arriverais pas. La naissance approche et j’ai peur. J’ai tout perdu, j’ai dû quitter le collège, je n’ai plus d’amis. Seulement il y a cette émotion… cette force qui me pousse à croire que ce bébé va changer ma vie en mieux. Mais, sans Marisol, rencontrée dans mon école pour jeunes mères, et sans son frère Sebastian, je doute de pouvoir m’en sortir.

Parmi les nouveaux romans de la collection Tabou aux éditions De Mortagne, celui écrit par Samuel Champagne, Le choix d’une vie, a suscité mon intérêt, pour deux raisons. Tout d’abord, Samuel Champagne est l’un de mes auteurs favoris, car il trouve toujours le moyen de toucher notre sensibilité avec des personnages forts et il réussit à nous faire voir, comprendre et accepter les différences et la complexité des êtres humains qui nous entourent, par la finesse et la justesse de ses mots. Également, le choix de ce sujet, la maternité à l’adolescence, m’interpellait. Je me suis toujours demandé comment je réagirais si ma jeune adolescente avait été enceinte, et au final, je crois que j’aurais agi comme la maman dans ce roman, avec des bévues, mais beaucoup d’amour. On peut dire que Samuel Champagne sait se mettre dans la peau de ses personnages et les représenter avec un réalisme stupéfiant.

Dans ce roman, on explore, à travers le personnage de Jordane, les doutes, questionnements, peurs et joies, bref, le lot d’émotions de vivent ces jeunes filles qui se retrouvent enceintes à l’adolescence. Samuel décrit très bien la jeune Jordane  un peu insouciante, centrée sur sa petite personne, son look, ses amies, son chum, et qui va, au fil des mois, prendre de la maturité, devenir moins centrée sur elle-même, et découvrir les hauts et les bas de la maternité.

Ce livre est magnifiquement bien écrit. On voit tous les sacrifices que ça implique de vivre une grossesse à ce jeune âge et le jugement de son entourage. De devoir jongler avec l’école, le travail, les nausées et la perte de contrôle sur son corps, pour une adolescente, ce n’est pas facile. On voit aussi que le soutien des proches et des divers intervenants disponibles, tel qu’une école spécialisée, pour les jeunes mères, c’est primordial, pour donner du courage à Jordane de bien vivre cette aventure terrifiante, mais tellement gratifiante qu’est la maternité.

Tous les sujets sont abordés, en plus de la grossesse. Que ce soit les douleurs de l’accouchement, les nuits à se lever pour allaiter, les études et le travail avec lesquels jongler, les difficultés d’avoir une vie sociale ou amoureuse avec un jeune bébé, la pression exercée sur le reste de la famille, les rôles et responsabilités face à ce jeune poupon. Bref, il n’y a aucun temps mort dans ce roman et on passe par une belle gamme d’émotions en le lisant. Les dernières pages sont particulièrement touchantes et les papiers mouchoirs sont à conseiller pour passer à travers celles-ci.

Samuel Champagne est l’auteur de trois autres romans de la collection «Tabou» : RecrueÉloi et Garçon manqué. Ce dernier a d’ailleurs reçu le prix AQPF-ANEL (catégorie 13 ans et plus), en 2015. Samuel a également écrit les trois premiers romans de la collection «Kaléidoscope», qui donne une voix à des personnages à la sexualité ou l’identité de genre minoritaire. James a remporté le Prix Espiègle 2019, dans la catégorie 12-17 ans.

Date de parution : 25 septembre 2019

Prix : 16.95$

Nombre de pages : 268 pages

Collection :   Tabou (Littérature Jeunesse)

La collection Tabou des Éditions de Mortagne s’adresse, comme toutes les autres publications de cette collection, aux adolescents. La collection Tabou aborde des sujets sensibles auxquels sont confrontés très tôt les jeunes, comme le viol, le taxage, l’avortement, la drogue, l’homosexualité, la fugue, la psychose et la maternité à l’adolescence.

Éditions De Mortagne

https://editionsdemortagne.com/

Voici mon article sur les autres romans de Samuel Champagne :

http://info-culture.biz/2016/09/07/quand-le-destin-sen-mele/

http://info-culture.biz/2013/11/28/recrue-de-samuel-champagne/

http://info-culture.biz/2015/04/18/eloi-de-samuel-champagne-aux-editions-de-mortagne/

https://info-culture.biz/2014/03/30/garcon-manque-de-samuel-champagne-un-sujet-tabou-et-une-realite-insoupconnee/

https://info-culture.biz/2017/04/22/trans-de-samuel-champagne/

https://info-culture.biz/2018/02/25/adam-de-samuel-champagne/

https://info-culture.biz/2019/01/27/antonin-de-samuel-champagne-immense-coup-de-coeur/

https://info-culture.biz/2018/08/10/james-excellent-roman-de-samuel-champagne/