Antonin de Samuel Champagne, un immense coup de cœur pour cette histoire, cet auteur et cette collection Kaléidoscope!

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
37
Antonin

Il y a à peine un an que la collection Kaléidoscope existe aux éditions De Mortagne et pourtant, Samuel Champagne vient tout juste de publier son troisième roman dans cette belle collection. Tous les livres de cette collection ont plusieurs points en commun. Ils ont tous des thématiques LGBTQ+ en trame de fond, et mettent de l’avant un adolescent différent de la même école secondaire. Ce sont des jeunes qui se côtoient à l’école, sans nécessairement être des amis. Ainsi, dans chaque volume, on suit un de ces jeunes dans un moment charnière de sa vie.

Après Adam et James, voici maintenant Antonin.  Dans Antonin, le choc post-traumatique est abordé de manière extrêmement réaliste et humaine.

Résumé : S’ils savaient… Cette phrase, c’est toute ma vie. Il y a beaucoup de choses que les gens ignorent à mon sujet. J’ai une famille qui m’aime, des amis, je suis bon à l’école. On dit aussi de moi que je suis un grand artiste. Mon existence est parfaite, semble-t-il. Mais j’en ai eu une autre, avant, avec des parents biologiques qui sont restés dans ma tête, même après mon adoption. Je songe sans cesse à mon père, en colère par ma faute. À ma mère, partie m’acheter un cadeau sans jamais revenir. À ces journées que j’ai passées seul, dans l’appartement, à l’attendre du haut de mes six ans. Je pense à la chance que j’ai eue qu’on ait bien voulu de moi et à tout ce que je dois faire pour qu’on ne m’abandonne pas de nouveau. C’est pourquoi je cache ma douleur. Pour que personne ne sache que je fais des crises de panique ou des cauchemars, parfois même éveillé. Ni ces parents qui me sont tombés du ciel, ni mon frère, ni mes amis. Et surtout pas William, le gars que j’aime, le seul avec qui j’arrive à oublier. Il faut que je garde la tête haute et le passé à l’intérieur. Mais les souvenirs refont toujours surface, et je commence à manquer de force pour les affronter.

Les gens, qui comme moi,  ne connaissent pas vraiment le choc post-traumatique, pour ne l’avoir jamais vécu, pourront avec ce livre, se mettre dans la peau d’un jeune qui vit ce drame au jour le jour et de comprendre comment cela peut être difficile de bien fonctionner en société avec un tel amalgame d’émotions et de drames qui se jouent constamment dans sa tête. On y apprend aussi comment on peut s’en sortir de ce stress post-traumatique, si on est entouré des bonnes personnes et si on travaille fort pour réussir.

Bien que le roman contienne plus de 400 pages, je n’ai pris que 2 jours pour lire ce superbe livre, tant j’avais besoin de connaître la suite. Et je dois dire aussi que pendant plus de 150 pages, j’ai dû avoir un mouchoir à portée de main, car les émotions m’étreignaient totalement à la gorge.

Je ne le dirai jamais assez, Samuel Champagne est l’un de mes auteurs favoris. J’ai lu probablement tous ses livres et chaque fois, je me dis qu’il ne pourra pas se surpasser avec la prochaine histoire. Et pourtant… À nouveau je dois dire que j’ai été emportée, éblouie et bouleversée par cette histoire, qui n’est pas toujours facile à lire, surtout quand Antonin revit ses lourds souvenirs de son enfance.

Voici de petits extraits du livre pour montrer la plume très humaine, sensible et émouvante de Samuel Champagne :

«Tout juste avant mes six ans, ma mère est partie. J’ai demandé un cadeau d’anniversaire et elle m’a abandonné. Alors, je ne demande plus rien.»

«Tu as donné des petits bouts de ton cœur à plein de gens, tes parents, ton frère, tes amis, un bout à moi… Mais est-ce qu’il en reste pour toi ? Ton cœur, est-ce que tu l’utilises pour t’aimer ou pour aimer les autres seulement ? »

J’adore les personnages que Samuel nous présente dans ce roman. La famille adoptive d’Antonin est adorable, avec surtout Charles, son frère qui malgré sa surdité, vit une vie complètement normale et sa relation avec Antonin est signe d’une belle complicité. Le personnage de William me plait aussi beaucoup, car il est là pour Antonin, malgré toutes les embûches et leur amour est agréable à voir se développer. Samuel sait bien décrire les moments tendres et doux, tout en étant capable de nous faire comprendre ce qu’Antonin ressent, comment sa vision de la vie, des gens autour de lui, des événements et des sentiments est déformée par ses pensées basées sur ses mauvais souvenirs d’enfance.  « Mes parents m’ont choisi. Il me faut mériter leur amour. J’ai une maison, un frère, je suis en sécurité. On ne m’a pas frappé chez eux, on ne m’a jamais ridiculisé. J’ai toujours bien mangé, on ne m’a jamais laissé seul. Toutes ces choses ont un prix. Ils ont encouragé ma passion, ils ont pris soin de moi, ils m’aiment. Je dois payer mon dû… La perfection, c’est la manière de rembourser les gens qui m’ont accueilli…»

J’aime aussi que l’on découvre peu à peu ce qu’a vécu Antonin, et c’est intéressant que l’auteur nous le présente en italique dans le livre, pour qu’on comprenne tout de suite que ce sont des flash-back de ce qu’il a vécu.

Au final, ce roman nous fait vivre une gamme variée d’émotion. On y suit avec intérêt les premières amours d’un jeune homme marqué par une enfance de violence. On y découvre peu à peu les injustices et ce cauchemar que fut son enfance. On s’enrage de ce qu’il a vécu. On admire son courage. On pleure à chaudes larmes lorsque petit à petit Antonin réussit à s’ouvrir aux autres. Et on ne peut qu’espérer que Samuel Champagne aura d’autres histoires aussi captivantes et émouvantes à nous raconter.

Samuel Champagne

Samuel Champagne a également publié plusieurs romans dans la populaire collection Tabou. Samuel Champagne est âgé de 33 ans et il se spécialise en littérature jeunesse LGBT. Après avoir complété une maîtrise portant sur la thématique homosexuelle dans les romans pour adolescents publiés au Québec, il a écrit Recrue, son premier roman, publié aux Éditions de Mortagne dans la collection « Tabou ». Son deuxième et son troisième romans, Garçon manqué et Éloi, parus dans la même collection, traitent quant à eux de la transsexualité. Ils furent les premiers romans de fiction pour adolescents sur cette question à être publiés au Québec. Garçon manqué a d’ailleurs reçu le prix AQPF-ANEL, en 2015. Samuel a également fait paraître Quand le destin s’en mêle en 2016 et, en 2017, a écrit la nouvelle Les premières fois, dans le collectif L’amour au cœur de la vie, publié chez Québec Amérique, en plus de publier Trans, un récit autobiographique relatant sa transition de genre. En mars 2016, il s’est vu remettre le Prix relève du CMCC – La Fabrique culturelle. Ce prix venait souligner l’excellence de son travail et l’appuyer dans la poursuite de son parcours artistique professionnel. En 2018, il a été invité d’honneur au Salon du livre de Montréal.

Samuel s’est toujours intéressé aux histoires qui sortent de l’ordinaire. Transsexuel et homosexuel, il est vite préoccupé par l’absence de littérature où lui et ses pairs, particulièrement à l’adolescence, peuvent se reconnaître. Ce vide a été le déclencheur de toutes ses études et le stimule constamment dans son écriture. Il termine d’ailleurs une thèse de doctorat sur la thématique du placard en littérature et espère pouvoir poursuivre ses recherches au post doctorat. Auteur au talent d’écriture évident, ses histoires touchent notre sensibilité et permettent à tous de comprendre et d’accepter la complexité de l’humain que nous sommes.

C’est pourquoi il a décidé d’orienter son écriture vers les thématiques LGBT et de donner voix à des personnages à la sexualité ou l’identité de genre minoritaire. Telle est la raison d’être de la nouvelle collection des Éditions de Mortagne : « Kaléidoscope », dans laquelle Samuel fait paraître les trois premiers romans. Il est fermement convaincu que ces personnages et leurs histoires peuvent instaurer un dialogue, donner confiance aux lecteurs et démontrer la beauté de la diversité humaine.

Collection : Kaléidoscope

Date de parution : 23 janvier 2019

Nombre de pages : 408 pages

Prix : 16.95$

Éditions de Mortagne

https://editionsdemortagne.com/

Découvrez aussi Adam et James dans la même collection. Il ne s’agit pas de suites, mais de récits qui se déroulent dans la même école secondaire.

Voici les liens vers mes autres articles sur cet auteur :

https://info-culture.biz/2018/08/10/james-excellent-roman-de-samuel-champagne/

https://info-culture.biz/2018/02/25/adam-de-samuel-champagne/

http://info-culture.biz/2017/04/22/trans-de-samuel-champagne/

http://info-culture.biz/2016/09/07/quand-le-destin-sen-mele/

http://info-culture.biz/2013/11/28/recrue-de-samuel-champagne/

http://info-culture.biz/2015/04/18/eloi-de-samuel-champagne-aux-editions-de-mortagne/