Foucault et les extraterrestres

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
21

Le 20 février 2010

 



 

L’action se passe au XXIIe siècle. Deux scientifiques, l’un en anthropologie de l’espace et l’autre en archéologie. L’anthropologue a 104 ans alors que l’archéologue a passé le cap des 102 printemps. Le premier est le professeur Leroux et la deuxième est sœur Chahine. Le surnom de sœur lui est resté collé  bien qu’elle ait quitté la bure depuis longtemps. Tous les deux possèdent des réputations internationales chacun dans son domaine et leur complicité dépasse celle de la simple collaboration scientifique. 

Le roman qui relève à la fois de la science-fiction, du fantastique, du conte est une espèce d’allégorie et une critique du monde tel qu’on le connait aujourd’hui. Avec le recul de plusieurs siècles dans le cas du professeur Laroux et de plusieurs millénaires de sœur Chahine  la question de l’importance de la connaissance et de la parole est posée.  

Pour ce faire le professeur nous amène sur la planète P et nous présente des êtres asexués, comme les anges, qui ne possèdent pas la parole mais qui adorent les connaissances. Sur la planète P chacun est une île jusqu’à ce que Zipps , plus entreprenant, réussisse à créer des liens et qu’un langage se développe chez les Péins.

Tant qu’à sœur Chahine, elle découvre un des plus vieux textes existants. Ce texte remet en cause la Genèse telle que racontée dans la bible. La parole a été donnée au chien Canis et à Adam. Les êtres nouvellement crées n’ont pas droit à la connaissance mais ils ont le don de la parole. Qu’en feront-ils? Est-ce que la nouvelle révélation sera acceptée par les terriens croyants au Dieu de la bible?

Sur les deux planètes comment les êtres se comportent-ils devant la connaissance et la parole? Sur terre, il existe même un mouvement pour interdire la parole qui est considérée comme source de conflits. Comment peut se terminer l’aventure de la découverte de la parole et celle de la connaissance? Et pourquoi Foucault dans le titre?

Il est vrai que le titre aurait pu être Le combat de Zipps et la bêtise de Canis.

 

 

Professeur de psychologie au cégep Marie-Victorin, Patrick Doucet a fait paraître en 2007 La tentation du Monde ou le voyage à sac à dos sous toutes ses coutures, un récit autobiographique.

 

Prix suggéré : 18 $
104 pages

www.triptyque.qc.ca

 


PARTAGER
Article précédentLa chute du mur
Article suivantROM Read Only Memory