Caligula

Le 13 mars 2010

« Caligula, une pièce dense magnifiquement bien mis en scène avec des décors interchangeables impressionnants.»


 

J’adore le théâtre : des comédiens qui se donnent corps et âme pour faire vivre un texte et le rendre afin de faire vibrer le public, mais dans la pièce Caligula seul Christian Michaud a réussit vraiment à me faire vivre quelques émotions. Je ne comprends peut-être pas l’absurde d’Albert Camus, mais les personnages me semblaient sans émotions, sans vibrations, même si je sais pertinemment que de grands comédiens interprétaient les autres rôles comme Jean-Nicolas Marquis ou Linda Laplante.

Caligula raconte l’histoire du jeune César qui après la mort de sa dulcinée s’aperçoit que la vie n’a pas tant de sens que cela et surtout tiens à un fil et tente de jouer à Dieu en décidant qui vivra et qui sera mort.

La mise en scène de Gill Champagne était impressionnante par contre. Il y avait plusieurs déplacements et les contacts entre les personnages étaient nombreux. L’essence d’une bonne pièce y était, mais il manquait l’émotion, ce qui pogne au cœur et fait vivre.



Et que dire des décors interchangeables. Des décors qui se déplaçaient et pouvaient aussi bien former un stage que des fenêtres, des murailles comme un boisé. Juste pour voir ces déplacements de décors accentués de jeux d’éclairages, cela valait la peine de se déplacer à la pièce.

Christian Michaud a par contre excessivement bien joué. Il a su rendre son personnage à la limite de la folie et de la raison, jouant un tyran qu’on veut sauver et prendre dans ses bras tant son mal de vivre est intense.

Une pièce dense peut-être même trop selon moi. À voir pour spectateurs avertis qui aiment l’absurde.

Équipe de conception :
Texte Albert Camus
Mise en scène Gill Champagne
Assistance à la mise en scène Simon Lemoine
Scénographie Jean Hazel
Costumes Catherine Higgins
Éclairages Sonoyo Nishikawa
Direction de production Hélène Rheault
Maquillage Élène Pearson
Réalisation du décor Conception Alain Gagné inc.

LA DURÉE DU SPECTACLE EST D’ENVIRON 1 h 50 SANS ENTRACTE. 
Distribution
Christian Michaud  (Caligula)
Ansie St-Martin (Caesonia)
Steve Gagnon (Scipion)
Olivier Normand (Cherea)
Jean-Nicolas Marquis (Hélicon)
Linda Laplante (Patricien)
Nicolas Létourneau (Mucius)
Caroline Stephenson (Patricien)
Denis Lamontagne (Senectus, le vieux patricien)
Krystel Descary (Drusilla et la femme de Mucius)

Production au Trident, à l’affiche jusqu’au 3 avril 2010.

Théâtre du Trident

 

 

Crédit photos : Louise Leblanc


PARTAGER
Article précédentFaute fictive à la fête
Article suivantLes sorcières de Salem