Trans (e), une performance déstabilisante, un coup de poing dans le ventre de nos valeurs

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
21
 Le 23 avril 2010 
                                 
         2 étoiles
 
Trans (e) présentée par le Théâtre Péril à Premier Acte jusqu'au 1er mai est le troisième texte de Christian Lapointe qu'il met en scène. Il interprète aussi le rôle principal accompagné de Maryse Lapierre.
 
Trans (e) est un texte dur, déstabilisant voire même révoltant sur la transsexualité et la destruction de l'humanité. La pièce est en fait un long monologue intérieur du volet masculin et du volet féminin d'un transsexuel qui peu à peu se charcute. La pièce peut être vue comme un peu transphobe avec l'utilisation de la poupée gonflable, mais surtout avec analogie qu'un transsexuel ne peut vivre pleinement sans finir charcuté et mort. Personnellement, je connais plusieurs transsexuels qui sont maintenant très heureux dans leurs nouveaux corps et ne reviendraient en arrière pour rien au monde. Donc, la théorie qu'on ne peut être heureux et transsexuel, j'embarque vraiment pas dans cela. Pourtant, je m'attendais à tellement de cette pièce puisqu'il y aurait tant à dire sur la transsexualité.
 
 alt
 

La pièce a au moins le don de susciter des réactions. Elle donne même un coup de poing dans nos valeurs morales. De plus, le ton monocorde de l'interprétation des textes (les textes avaient par contre beaucoup de potentiel) n'aide pas à apprécier la pièce. La performance des comédiens a vraiment été de performer nu sur scène, un acte qui demande beaucoup de présence scénique et les deux comédiens ont bien su se présenter.

 

Une expérience théâtrale vraiment pas adapté à tous les public puisqu'on fait souvent des sauts et on sort de la pièce avec la révolte au cœur. L'utilisation de stroboscopes n'aide pas à se sentir plus à l'aise.

alt

www.premieracte.ca

 

crédit photos : LE portrait Marie-Andrée Cormier
et Yan Turcotte LA photo de production

PARTAGER
Article précédentÇa se joue à deux
Article suivantTrans(e)