Vincent Vallière

Le 20 février 2010

Le monde cru d'un rocker joyeux ! 

 

 

«

 

Avec cinq albums derrière la cravate et allant de succès en succès depuis Chacun dans son espaceVincent Vallières ne manque pas d’assurance sur scène et son charisme a un effet instantané dans le public.

C’est la tournée de son plus récent album Le monde tourne fort qu’il présentait au Théâtre du Petit-Champlain jeudi soir dernier. Un public conquis l’attendait, connaissant par cœur presque tout le répertoire du chanteur. Le spectacle ne comporte pas de mise en scène spectaculaire, ce n’est pas un «show de boucane»! Avec le matériel qu’il a en mains, Vincent Vallières peut sans aucune difficulté soutenir un spectacle et garder le rythme du début à la fin. Lorsque le rocker s’amuse à entamer un air aux allures plus country (Le bord de l’eau), l’effet de séduction sur son public semble encore accentué.



 

 

Comme un jeune adulte qui se remémore ses mauvais coups, le langage de Vallières est parfois cru (sans exagération) mais rempli de soleil. Il a le don d’aller chercher les petits détails, les sensations physiques parfois désagréables que l’on a tous ressentis un jour (comme au lendemain d’une brosse), les situations que l’on garde pour soit, par gêne (comme ne plus avoir un sou dans les poches), les mots que l’on n’oserait pas mettre en poésie de peur qu’ils soient trop banals… Vallières injecte une dose massive de soleil dans tout cet univers et au bout du compte, il y a toujours une lumière au bout du tunnel. Par sa poésie, il dit à celui ou celle qui le regarde : il y a toujours une place pour toi quelque part. C’est peut-être ce qui plaît tant au public. Pour arriver à cela, il faut beaucoup de talent!

Vincent Vallières a interprété Le monde tourne fort, Entre partout et nulle part, En attendant le soleil, Février et la presque totalité de son dernier album, en plus de reprendre plusieurs des succès des CD précédents qui continuent d’être tout à fait actuels. Pour revoir l’artiste à Québec au cours des prochains mois, vous devrez vous tourner vers L’Impérial, théâtre du quartier Saint-Roch où seront présentés des supplémentaires dans quelques mois. Vous pourrez trouver les dates en accédant au lien de la salle de spectacle ici-bas.



 

Vincent Vallières était accompagné de :
Olivier Langevin (guitare électrique et acoustique, piano, chœur)
André Papanicolaou (guitare électrique, chœur)
Michel-Olivier Gasse (basse, chœur)
Simon Blouin (batterie, percussions, chœur)
 

Liens
http://vincentvallieres.com/
http://www.theatrepetitchamplain.com/
http://www.imperialdequebec.com/

 

Crédit photos: Gus

 

 

PARTAGER
Article précédentStéphane Côté à l’Intendant
Article suivantLa nuit des gitans