Cinq filles avec la même robe

 Le 20 mai 2010

« Une bien belle noce… »

« Georges est un des rares types que je connaisse à avoir réussi à transformer un lieu d’agriculture en un lieu de culture! »

C’est le comédien Louis-Georges Girard qui a résumé ainsi le travail de Georges Delisle, fondateur du théâtre, décédé le 29 avril dernier.  De leur côté, Carol Casistat et Daniel Rodrigue ont profité de cette première pour rendre  un hommage bien senti au fondateur du théâtre, avec le fils de ce dernier.

« Il en fallait de l’audace, en 1958, pour amener les gens à se divertir dans une grange. » Pour le maire Émile Loranger, si le théâtre existe encore aujourd’hui, c’est aussi, un peu, beaucoup, grâce à son fondateur, monsieurGeorges Delisle.



Daniel Rodrigue en développement du marché pour le théâtre, le fils de Georges Delisle (fondateur du théâtre) décédé en avril dernier et Carol Casistat directeur artistique

 

Place au théâtre
Cette année, le Théâtre La Fenière, en codiffusion avec la compagnie théâtrale Les Écornifleuses, présente Cinq filles avec la même robe, une comédie d’ Alan Ball (auteur de Beauté Américaine et de la série télévisée Six pieds sous terre) dans une traduction d’Édith Patenaude et de Maxime Allen.

Ça se passe dans une petite ville américaine banale, lors du beau gros mariage de la trop belle, trop riche, trop parfaite Tracy qu’on ne verra jamais, mais qui suscite les passions chez ces cinq filles. Tracy et Scott viennent de se marier. La réception commencera bientôt. Tout y est : la famille, les amis et les demoiselles d’honneur. Cinq filles, dans cinq robes… la même! Et complètement affreuse; on la dirait conçue pour mettre la mariée bien en valeur à côté de ses dames.

Les cinq demoiselles d’honneur se réunissent juste avant la grande soirée qui s’annonce et nous dévoilent peu à peu ce qu’elles pensent vraiment de cette union et celle des autres… Dans cette chambre on retrouve la soeur cadette légèrement rebelle, reléguée au second rang depuis toujours, la cousine « chrétienne » qui ne jure que par la Bible, la tombeuse d’hommes qui ne veut pas s’attacher, la copine mal mariée qui ne s’est jamais remise de son “kik” du High School et enfin, la soeur du marié, une lesbienne pleinement assumée.

Leurs rêves, leurs désarrois, l’amour véritable, le conformisme, les conventions sociales, tout y passe! Cramponnez vous : on va rire, on va se décoiffer et on va réfléchir à voix haute, tous ensemble.

 



 

L’auteur
Né à Atlanta , Alan Ball grandit à Marietta en Georgie . Diplomé de l’université de l’Etat de Floride , il s’installe à New York ou il deviendra un acteur très prisé pour ses comédies « Five Women Wearing the Same Dress » ,  » The M Word » , « Made for a Woman » et « Your Mother’s Butt  » . En 1993 il crée la série tv  » Grace Under Fire  » puis signe les scénarios de plusieurs épisodes de  » Cybill  » et produit  » Oh Grow Up « . En 1999, c’est la consécration avec le film  » American Beauty  » de Sam Mendes, pour lequel il reçoit de nombreuses récompenses dont l’ Oscar du meilleur scénario original. Deux ans plus tard,  alors que Hollywood lui tend les bras, il retourne à la télévision où il crée pour HBO la série  » Six Feet Under « . Une série récompensée par des dizaines de statuettes, une récompense à la hauteur du génie d’Alan et à la prestation de tous les acteurs de la série morbide.

 


À droite : Laurie-Ève Gagnon, Joanie Lehoux et Marie-Hélène Lalande

 

L’équipe
Distribution : Laurie-Ève Gagnon, Marie-Hélène Lalande, Joanie Lehoux, Valérie Marquis, Édith Patenaudeet Christian Michaud.
Mise en scène : Maxime Allen
Scénographie : Kate Lecours
Éclairages : Lucien Deschênes
Pour informations  et réservation: 418-872-1424 | 1-877-872-1424 

Pour plus de photos : http://espace.canoe.ca/breton2010/album
                                               
http://www.lafeniere.qc.ca/
http://www.mercurecommunication.com/

 

 

 

Crédit photos : Lise Breton

 

PARTAGER
Article précédentBen Ur « Un spectacle haut en couleurs »
Article suivantMinus Circus