Sum 41 au Festivent… première soirée réussie!

 
 
 
Mardi le 3 août 2010, la ville de St-Jean-Chrysostome a accueillit les groupes Crash ton Rock, Porté disparu et le groupe canadien tant attendu : Sum 41.
 
Dès l’ouverture du festivent à 17 h 30, les gens se sont précipités devant la scène, sous la pluie, afin d’attendre le début du spectacle.
 
alt
 
C’est à 19 h 30 que le groupe musical Crash ton Rock a débuté leur spectacle sous la pluie. C’est, sans contredit, un groupe à l’énergie débordante. Ils ont pris la peine de remercier, à plusieurs reprises, les fans d’assister au spectacle malgré la pluie forte. On sentait une complicité entre la foule et le groupe. Ils ont également joué un medley de chansons connus. En quelques mots, c’était un bon choix de première partie.
 
alt
alt
 
Pour ce qui est du groupe rock suivant, Porté disparu, c’était assez ressemblant au style musical de Sum 41. Je dois dire que j’ai été agréablement surprise lors de leur spectacle. En fait, les chansons sont toutes très différentes les unes des autres et les solos de guitare étaient assez originaux et impressionnants. Leur énergie sur scène est minime, mais les jeux de lumière étaient synchronisés.
 
alt
alt
alt
 
Finalement à 22 h Sum 41 est monté sur scène sans la pluie. Les fans ont été à la pluie toute la soirée, mais pas lors du spectacle tant attendu. Évidemment, que la pluie précédente a découragé une certaines personnes à venir voir le spectacle, mais un grand nombre d’admirateurs fidèles se sont présenté pour le début de Sum 41.
 
Le chanteur, Deryck, se démène sur scène et sa personnalité est éclatée. Le groupe ne se met aucune limite durant le spectacle. Dès le début, deux jeunes hommes ont vu leur rêve se réaliser. Ayant été choisis parmi la foule par Deryck, ces deux admirateurs ont eu la chance de monter sur scène avec Sum 41 et d’y rester durant tout le spectacle. Cela a certainement fait des jaloux, mais d’autres fans ont réussi à repartir avec les pics de guitare lancés lors de la dernière chanson.
 
alt
alt
 
Également, le groupe Sum 41 ne se gênait pas lancer des jurons en anglais à tous moment invitant la foule à faire de même. Sans aucun doute, l’énergie de ce groupe canadien était remarquable. Le groupe semblait très heureux de jouer pour cette foule en délire. Deryck semblait également avoir beaucoup de plaisir à danser sur scène. Comme dans tout vrai concert punk/ rock/métal, il y avait du bodysurfing, des mosh pit… L’énergie de la foule et celle du groupe ne faisaient qu’un.
 
On a eu la chance d’entendre un des guitaristes chanter à plusieurs reprises, mais aussi de voir le chanteur jouer de la batterie lors d’une chanson. 
 
alt
 
 
Le seul point négatif que j’ai à dire est un point technique. Le volume de la voix n’était peut-être pas assez fort à quelques reprises. Pour ce qui est du reste, c’était impeccable et ce sera un spectacle gravé dans la mémoire de tous les fans, jeunes ou adultes. 
 
Selon moi, c’est lors du rappel, lorsque le groupe a joué une des chansons les plus attendues, Fat Lip, que la foule était déchaînée à son maximum.
 
alt
 
Bref, c’était certainement le groupe parfait pour débuter le festivent en beauté!
 
 
Dans la liste des chansons jouées, il y avait entre autres :
 
Hell Song
We’re All to Blame
Walking Disaster
My Direction
In Too Deep
Motivation
Underclass Hero
Over My Head (Better Off Dead)
Welcome to Hell
Makes No Difference
Paint It Black
Still Waiting
 
Rappel
Pieces
Fat Lip
Pain for Pleasure
 
 
 
 
            Crédit Photos : Claude Ouellet