Les Seigneurs de Mornepierre

 
 
 alt
 
 
 
                                       
 
 
 Avec Les Seigneurs de Mornepierre , Isabelle Berrubey  signe un premier roman au souffle puissant, une grande fresque moyenâgeuse où les complots et les rivalités malmènent non seulement l’amour et l’amitié, mais aussi le sens de l’honneur de ceux qui les éprouvent.
 
Au milieu du XIIIe siècle, dans le Périgord, la baronnie de Mornepierre constitue une enclave fertile et prospère, défendue jalousement par Guilbert Aubusson. Sur les conseils malavisés d’un de ses proches, le jeune seigneur a décidé d’éliminer Jean, son cadet issu d’un second mariage, et profitant de départ de ce dernier avec le roi Louis IX pour la septième croisade, il a envoyé des mercenaires sur ses traces pour le tuer.
 
Cinq années ont passé. Alors que Guilbert convoite la main de la belle Vianne, héritière du fief de Châtillon, Jean revient en France, ignorant tout du complot auquel il a échappé. Guilbert le fait arrêter pour imposture et l’enferme au secret. Pendant la détention de son frère, le jeune baron se trouve toutefois tiraillé entre ses remords, son désir de plaire à Vianne et la peur de perdre ses droits sur Mornepierre. Entre temps, d’importantes révélations sur les origines de Guilbert viendront compromettre ses revendications, tandis qu’un mystérieux personnage intriguera pour déposséder les deux frères de leur héritage.
 
Les personnages se développent autour d’un triangle amoureux où deux frères et se combattent pour l’héritage de la baronnerie. Passion, méfiance et ambition bordent la sincérité, amitié, et absolution. Une histoire qui se projetterait bien sur un grand écran. Malgré les 856 pages du livre, l’histoire se déroule facilement et une fois plongée dans ses récits, il est difficile de fermer le livre. 
 
alt
 
 
Isabelle Berrubey, (la façon qu’on écrivait Bérubé au Moyen-Âge), est née à Matane en 1963 et grandit à Saint-Damase. Sa formation est en biologie et elle enseigne les sciences dans une école secondaire de Mont-Joli où elle vit maintenant. C’est sa passion du Moyen-Âge qui la pousse dans un monde de seigneurs, damoiselles et de chevaliers. Isabelle a mis trois ans à écrire son roman. Elle a beaucoup étudié l’histoire et la région du Périgord.
 
Pages 856
Prix suggéré : 32,95 $
 
 


PARTAGER
Article précédentLes Seigneurs de Mornepierre
Article suivantLa danse du condor amérindien