NABY DEM NAA

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
46

 

 

alt

Le Conseil francophone de la chanson en collaboration avec Réseau Centre est fier de présenter NABY, un artiste du Sénégal qui tire toute son inspiration de ses racines africaines. Lancé à Paris, le 12 octobre 2010,  « DEM NA »A sera disponible chez les disquaires québécois au cours des prochaines semaines.
 
Celles-ci se mélangent et coulent dans ses veines en se moquant des triviales histoires de nationalités. À 34 ans, l’homme connaît son univers. Grâce à la tournée consécutive au Prix Découvertes de RFI qu’il a remporté en 2009.

Bientôt, dès le mois de novembre 2010, une autre aventure va débuter pour lui : il a été sélectionné pour la tournée annuelle que parraine le CFC et s’apprête à sillonner le Québec pour y donner 17 concerts. Entre temps, il y a eu quelques rendez-vous majeurs, entre autres au festival Jazz sous les pommiers de Coutances, aux Escales de Saint-Nazaire et aux Scènes d’été au Parc de la Villette à Paris. Ce fut l’occasion de prendre la mesure de son charisme et de son énergie lorsqu’il se tient face au public. Dans ces moments-là, NABY est véritablement « habité », comme l’a répété le rappeur Passi. « Généreux » et « envoûtant » disent souvent les medias d’Afrique.

Son album comprend 9 titres :
 
Dem naa
Kunfa yakun
Lu waral
Rew mi
Déglu léen
Suma réeré
Njite
Mbek mi
Jubbo
Suma réeré(version reggae)
Den naa(radio edit)
 
Son style très mélodique aux accents reggae hip hop teintés de jazz, mais aussi de soul et de funk, lui est propre. Sa carrière musicale débute en 1996 au sein du groupe de rap Peace & Peace. Ses premiers titres figurent sur les compilations phares du hip hop sénégalais. Cette expérience lui permet de participer à la compilation Da Hop. Depuis, NABY multiplie les rencontres et ose les métissages les plus variés.


Aujourd’hui, après plus d’une dizaine d’années de carrière musicale, le chanteur sénégalais présente son premier album solo  DEM NAA, une autoproduction sous son propre label Demrek RecordZ. L’opus de neuf titres, enregistré dans les capitales française et sénégalaise, marque le « nouvel engagement » pris par l’artiste. Dans ses chansons, NABY impose une « musique africaine authentique, moderne et métissée ». Traitant des faits de société, NABY puisse son inspiration dans son environnement immédiat et chante en wolof  les obstacles de la vie. Il rend hommage aux femmes et chante son amour pour elles dans « Suma rérée ». Ses textes parlent du quotidien des jeunes africains et chacun peut s’y retrouver. Dans « Mbek mi » en duo avec Black G, il parle avec franchise de l’immigration clandestine, un sujet souvent tabou et controversé. Lancé à Paris, le 12 octobre dernier, DEM NAA sera disponible chez les disquaires québécois au cours des prochaines semaines.
 
Avec ce début de carrière prometteur, NABY parcourt le monde et dès le 4 novembre, accompagné de ses quatre musiciens, il entreprendra une tournée de spectacles dans 17 villes québécoises.



 
PARTAGER
Article précédentLe traversier
Article suivantLes Parlementeries au Capitole de Québec