Le chant des nuits heureuses

alt

Monique Roy avec Le chant des nuits heureuses examine en détails les relations parents-enfants et les engrammes solidement ancrés sur les systèmes nerveux. Ce sont ces engrammes qui font qu’on ne peut se débarrasser de son enfance. L’humain ne fait qu’essayer de ne pas trop en souffrir.

Au cœur d’un vaste paysage enchanteur règne une atmosphère trouble. Entre deux sœurs s’interposent une enfance empoisonnée, une trahison passée, une méfiance toujours vive, mais surtout, un secret nouveau, dont la révélation sera dramatique. Le chalet de Caro sur la baie des Chaleurs, c’est son refuge. Mais voici que sa sœur Maryse fait intrusion dans ce décor enchanteur. Elles se revoient pour la première fois depuis que Maryse s’est enfuie avec Bobby, l’amant de Caro, il y a dix ans. L’ambiance est tendue.

Maryse, dont la personnalité narcissique a été façonnée par le favoritisme de leur mère, tente de renouer avec sa sœur. Caro, elle, essaie plutôt de s’éloigner de la carence affective de ses jeunes années; elle aspire au bonheur et à l’amour que lui offre Alain, son voisin psychologue. Maryse va-t-elle encore lui ravir son amant? Au fil des jours, Maryse semble de plus en plus tourmentée par un drame récent. Caro est tiraillée entre sa volonté de l’aider et sa résolution de ne plus se laisser malmener. Le secret sera enfin dévoilé. Sa conséquence sera tragique.

Monique Roy explore avec perspicacité la complexité d’une relation familiale troublée par la névrose, celle d’une mère, celle d’une de ses deux filles. Mais surtout, elle montre la voie par laquelle une femme assure, envers et contre tout, la santé de son esprit et le triomphe de son amour.

Pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur les doléances d’adultes qui ont eu une enfance aux relations familiales difficiles.

alt

D’origine acadienne, Monique Roy a enseigné à l’université de Californie et collaboré comme traductrice et scénariste pour des adaptations américaines de films français, dont Et Dieu créa la femme (Roger Vadim), Les liaisons dangereuses et Le fantôme de l’opéra, ainsi que sur plusieurs productions télévisées, dont Les Simpson, Les Bott et Michel Vaillant. Ses romans Requiem pour Galatée et Dialogue entre un homme d’Église et une femme de lettres ont été finalistes au prix France-Acadie. Depuis 2008, elle réside à Québec.

Nombre de pages : 243

Prix suggéré : 22,95 $

 

www.pdp.recf.ca

 

 

PARTAGER
Article précédentPremier anniversaire aux Librairies Raffin
Article suivantREUNITED