Tom à la ferme

 alt

Tom, qui ne connaît pas les synonymes du mot « triste », pourtant lui homme urbain s’épanouissant dans un monde de publicistes où il est lui-même connu par le surnom de « monsieur synonyme », se rend désemparé, secoué dans un petit village au fin fond de nulle part retrouver une belle famille afin d’assister aux funérailles de son défunt de « camarade de coeur ». Il n’y sera que depuis quelques heures qu’il apprendra d’une main étouffante que l’homosexualité de son tendre disparu est un tabou dans cette famille dans le but de protéger cette belle-maman qui ne sait pas. Il vivra quelques jours dans ce coin de pays avec un beau frère l’y obligeant à vivre avec l’ombre Ellen; celle qui n’est pas, mais qui est celle dont le défunt aurait été en relation amoureuse.

C’est donc avec beaucoup d’anticipation que je suis allée assister à la toute première pièce 2011 du Théâtre d’Aujourd’hui ayant fait peau neuve ce dernier jeudi 13 janvier. Si l’art est la nourriture de l’âme, le plat principal, Tom à la ferme de Michel Marc Bouchard, m’aura repue!
alt
Outre une sonorité, une scénarisation, un jeu d’acteur des plus qu’impeccables et un texte finement composé, Tom à la ferme m’a émue comme seules quelques pièces de théâtre peuvent si bien le faire.

Le public, quant à lui, me sembla tout aussi touché. Je ne fais que penser à une scène où le beau frère, Francis, qu’on voudrait tant voir souffrir à son tour, intimide notre cher Tom, toujours aussi faible et attristé de sa perte, en lui parlant tout bonnement un fer à repasser à la main, un des moments où la salle frissonnait au rythme de l’état de Tom.

alt
Quoique la pièce intégrale fût, de mon avis, un vif succès, il a bien une scène qui me fit accélérer le pouls et respirer un peu plus fort afin de me sortir quelques larmes devant une telle beauté de mise en scène. Celle-ci se déroule à la ferme où une danse de samba entre l’antagoniste et le protagoniste parvient à mouler ces deux personnages jusqu’à quasi-compréhension mutuelle de leurs deux mondes. Il va sans dire que le texte finement composé se mêle à une trame sonore laissant le doute, semé dès le tout premier monologue de Tom, hébéter une partie du public à savoir quand ou non les personnages s’expriment vraiment ou ne font que fantasmer une idéologie de contexte.
 
J’ai voulu partager mes impressions le plus honnêtement possible sur Tom à la ferme de Michel Marc Bouchard et c’est pourquoi que je n’ai écrit que mes impressions puisées dans le plus émotif que l’on peut être face à une grande pièce telle que celle-ci. Je dirais : « faites vite, achetez vos billets! », car la pièce est déjà victime de sa popularité et une supplémentaire a même déjà été ajoutée au calendrier le dimanche 30 janvier à 15 h. Les billets sont en vente dès samedi à compter de midi.

Tom à la ferme au Théâtre d’Aujourd’hui du 11 janvier au 5 février 2011

Texte
Mise en scène
Interprétation

Pour de plus amples informations, cliquez sur le lien Web: http://www.theatredaujourdhui.qc.ca


Crédit photos : Valérie Remise
PARTAGER
Article précédentTom à la ferme
Article suivantPillowman: histoireS à coucher debout