Pierre Otis dévoile le samedi 25 juin dès 16 h à l’Espace Félix-Leclerc l’exposition Anthropologie d

Le peintre Pierre Otis est à Québec pour dévoiler sa toute nouvelle production intitulée «Anthropologie de l’admiration II»; une galerie de portraits. En tout, c’est une vingtaine d’huiles sur toile qu’on pourra voir dès le 25 juin, et ce, pour tout l’été à l’Espace Félix- Leclerc. Le vernissage aura lieu le samedi 25 juin dès 16 h en présence de l’artiste.

Pierre Otis est né en 1963 à l’Île-Bizard et cumule plus de vingt années d’expérience dans le milieu des arts visuels.

« D’une façon bien surprenante, la prochaine phase devait aboutir au portrait. Sur le coup, cela contrastait raide avec l’aversion de longue date d’Otis pour les figures et la figuration. Mais comment dénier à cet agent de l’inopiné toutes les permissions de la surprise ? Comme « d’habitude », le revoici qui veut nous confronter avec une violente tendresse, ce qui est évidemment le revers d’un besoin de s’éprouver soi-même et d’échapper d’emblée au convenu. Alors, vas-y, peintre, fait des faces, et esquisses à ton tour !

On comprend pourquoi le visage est nécessaire, même pour asseoir le refus vital des traits. Pendant ce temps, le peintre tend la main, qui se referme sur un pinceau, la baguette à pincer le réel qui ne contourne la simple embrassade que pour réitérer son intime émergence, à rebours de nos présences entendues. Comprends qui veut, telle est la loi, sans un message sûr pour conforter, nonobstant la presque évidence des contours qui s’assurent de relancer le débat.

Parmi les affinités avouées, c’est assurément un sans-titre qui va s’accaparer le dernier mot. Vous choisirez lequel. » – Thierry Dimanche