Juste pour Rire avec Québec

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
123
Stéphan Bureau

Le 16 octobre dernier, l’équipe de Juste pour rire et Stéphan Bureau ont pris d’assautla Capitalenationale et ont livré, sur la scène de la salle Albert-Rousseau, un Gala aux couleurs de notre ville et de ses préoccupations. Avec les humoristes Jean-François Mercier, Michel Barrette, Mike Ward, Guy Nantel, Maxim Martin, Les Denis Drolet, Sylvain Larocque, Ben et Jarrod, Billy Tellier et Guillaume Wagner, le public a eu droit à un bel hommage à la ville de Québec. Ce fut une soirée mémorable avec des humoristes en feu! Un bien cuit dont on se souviendra longtemps!

C’est dans le cadre d’une série de galas hommage organisés dans une dizaine de villes du Québec au cours des prochaines années, que l’équipe de Juste pour rire est venue s’installer pour une soirée à Québec. Avec comme thème central la ville de Québec, les humoristes s’en sont donné à cœur joie dans l’humour politique, social, mordant et absurde avec des sujets comme le hockey, notre maire, l’amphithéâtre,  Jean Charest, les touristes et le Vieux-Québec de même que le festival d’été et le carnaval. Avec Stéphan Bureau à l’animation on se serait cru aux grandes entrevues avec notre belle ville de Québec comme artiste invité!

À 19 h 50, pour faire patienter les gens et les mettre dans l’ambiance des galas Juste pour Rire, on nous a présenté sur écran géant une capsule vidéo des coulisses et des divers Galas déjà présentés à Montréal. Ce fut une bonne idée pour inciter les gens à venir s’installer plus rapidement dans leurs sièges.

Loco Locass

À 20 h, le Gala a débuté avec un numéro musical, par le groupe Loco Locass, habillé aux couleurs des Nordiques et fleur de lysées. Avec des danseurs et un band live composé de 5 musiciens, on peut dire que la fête à Québec a commencé en grand! Puis, Stéphan Bureau a fait son entrée sur scène de façon remarquée, en calèche tirée par des chevaux nains. Comme maitre de cérémonie, on ne pouvait demander mieux! « On peut rire de Montréal aisément à Québec, mais est-ce que les gens de Québec sont prêts à rire d’eux-mêmes? » Cet animateur hors pair et passionné d’humour, a même poussé son audace en participant à quelques numéros d’humour pour notre plus grand plaisir, avec tout d’abord une rétrospective historique de la ville de Québec, où le maire Labeaume est vu comme le sauveur de notre ville. «La Ville de Québec a été fondée en 1608 av. J.-C. et en l’an 348 avant R.L. (avant Régis Labeaume). »

Sylvain Larocque

Durant ce gala de deux heures, des humoristes ont présentés des numéros inédits sur la ville de Québec, sur les gens de Québec et sur l’actualité de Québec. Ainsi, Guillaume Wagner (natif de Québec) a comparé nos deux villes, Montréal et Québec, par exemple le quartier Hochelaga versus le quartier Saint-Roch. Il a parlé aussi des divers accents qu’on retrouve un peu partout. Pour ma part, ce numéro sonnait comme du déjà vu au Grand Rire de Québec l’été dernier. Sylvain Larocque a obtenu la première ovation debout de la soirée, avec son numéro sur la politique, avec le parti PIQ (Parti Indécis du Québec), un parti d’extrême centre, un vrai deux de pique! « En 1995, les Québécois avaient le choix entre OUI ou NON et on a réussi à répondre PEUT-ÊTRE à cette question… Il y a toujours 2 côtés à une médaille et avec le parti PIQ, on est le contour… Il faut arrêter de regarder en arrière et regarder plutôt dans le rétroviseur. »

Il y a eu également des capsules vidéo de gags qui ont été tournées dans la Vieille Capitalecet été. Par exemple, Stéphan Bureau s’est promené dans les rues du Vieux-Québec et de la basse-ville pour poser des questions sur la ville, à des Français en vacances dans la Vieille Capitale.On a eu aussi un segment de l’émission On prend toujours une calèche avec Josélito Michaud et le Bonhomme Carnaval.

 

L'équipe du Zoo

Mais ce qui m’a le plus étonné et fait énormément plaisir, fut la capsule avec François Morency et les grandes Gueules, rendant hommage à l’émission-culte d’humour à la radio, Le ZOO du FM 93. Puis, Stéphan Bureau s’est entretenu avec Gilles Parent, Alain Dumas et Michel Morin sur scène pour se remémorer les beaux moments de Jean-Marie Bleu Pâle, Julien Raisin, Dr Gangrène, la chanson du club de dindes et les émissions spéciales du 1er avril, en direct de la lune, ou sous l’eau. Un beau moment de nostalgie!

 

 

 

 

Guy Nantel et Alain Côté

En plus des numéros d’humour de Billy Tellier qui nous a lu quelques pages du journal intime de Régis Labeaume, des Denis Drolet qui se présentent comme candidat pour être le nouveau maire de Québec, de Ben et Jarrod qui sont venu rapper une bataille de mots entre Québec et Montréal,  de Maxime Martin qui compare la radio de Radio-Canada (avec Stéphan Bureau) et la radio trash de Québec (Maxime qui personnifie Jeff Fillion) et Guy Nantel qui vient insulter les gens de Québec « Même un nom de fromage le dit que Québec c’est petit. », on a eu droit à de belles surprises. Par exemple, Alain Côté est venu donner une volée à Guy Nantel, lorsque celui-ci a réitéré que son but n’était pas bon. On a également eu Vincent Vallière qui a interprété la chanson de Robert Charlesbois Les ailes d’un ange tandis que des humoristes ne cessaient de l’interrompre pour faire l’analyse des paroles de la chanson.

 

 

 

 

 

Jean-François Mercier

Parmi les numéros qui m’ont fait le plus rire et qui ont suscité pour la plupart des ovations debout, on retrouve Jean-François Mercier, un fervent défenseur de la ville de Québec. Son numéro a déclenché un tollé de hué dans la salle, lorsque les gens se sont aperçus qu’il proférait des insultes sous le couvert de la galanterie. « Québec a seulement une université, comme Rimouski, au lieu de 4, comme Montréal, mais c’est juste parce que les gens de Québec sont moins ambitieux c’est tout! ». Il a même été assez baveux pour dire « Les gens de Québec savent être de bons joueurs. Si un gars de Montréal vient sur leur scène à Québec pour rire d’eux, ils vont aller jusqu’à lui faire une ovation debout, tellement ils sont capables de rire d’eux-mêmes!» Et bizarrement, il a eu raison. Un autre humoriste, anglophone de Québec qui m’a épaté, c’est Mike Ward, avec son humour toujours un peu trash. Cette fois-ci, il s’en prend aux restaurants Ashton et au Tomas Tam, mais également, il mentionne que son joueur préféré des Nordiques était Marcel Aubut. Car Mike aimerait bien réussir sa vie en étant un gros crosseur comme lui. Puis, lorsque Mike s’est aventuré dans les blagues sur le Motel Carnaval du boulevard Hamel et le bar de danseuse La Broussaille à Vanier, il était temps d’aller coucher les enfants!

 

 

Michel Barrette

Mon numéro coup de cœur revient sans contredit à Michel Barrette qui est nouvellement un habitant dela Villede Québec et fier de l’être, sauf peut-être le jour où il est aménagé dans son nouveau condo, situé près des plaines d’Abraham, un certain 16 juillet, jour du spectacle de Metallica!!

Naturellement, plusieurs blagues ont été dirigées vers notre maire National Régis Labeaume. Ce dernier était dans la salle et à la fin du spectacle, il ne s’est pas gêné pour venir dire quelques mots et remettre certaines personnes à leur place… à la blague naturellement. Le spectacle s’est terminé par une chanson et une danse en l’honneur du Carnaval de Québec, avec un Yves Lambert emmitouflé pour l’hiver.

 

 

 

 

 

Numéro final sur le Carnaval

On peut dire que ce gala est une belle réussite. On sent qu’il y a eu un gros travail de recherche, et beaucoup d’affection et de respect pour notre ville. Les blagues ont été bien travaillées et très appréciées du public. J’ai l’impression que cette série de galas hommage aux diverses villes du Québec, s’ils sont tous de cette qualité, ils feront fureur un peu partout où ils passeront.

http://www.hahaha.com

www.sallealbertrousseau.com/

Crédit photos : Philippe Moussette