Sagesse Reportée de Peter MacLeod

Peter MacLeod
Peter MacLeod

MacLeod nous attend de pied ferme! Avec sa bouille habituelle et sa façon bien à lui de décrire les situations de la vie courante, il nous assujettit dès les premières secondes de son élocution.  Dans un spectacle sans entracte, annonce qui a d’ailleurs fait murmurer le public au départ, il devient parfois long d’être assis à écouter.  Mais se donnant une courte pause entre chaque numéro, il nous permet stratégiquement de digérer sa folie!

L’humoriste nous offre donc un stand-up très personnalisé, rempli d’anecdotes. Il met une partie de lui-même dans chaque numéro: ça se sent et il le dit! De plus, les petits films d’animation voire de présentation, appuyés par une musique lourde mais efficace, sont amusants et appropriés à ce type de spectacle; il se modernise! Il va même jusqu’à oser porter le smoking et la cravate desquels il se dépouille progressivement en cours de route…

Instantanément, à  l’ouverture, l’hilarité s’empare de la salle pour ne presque plus jamais la quitter! C’est encore de manière corrosive qu’il chevauche les thèmes du quotidien avec sa légendaire grivoiserie mais cette fois, en toute sagesse a-t-il peut-être pensé, appuyée, par moment, par une terminologie définitivement plus recherchée.

De plus, il endosse si bien le titre de son spectacle qu’il nous fait douter de ses réelles intentions; est-il sérieux? Et il prend la peine de dire qu’il l’est surtout lorsqu’il nous décrit son enfance: ‘’Ma mère me mettait un harnais…j’étais le seul enfant à 7 miles à ronde, attaché…quand le chien est lousse dans maison!’’ Encore une fois, il nous possède! Dans son numéro sur la petite ronde, même si déjà élaboré par Patrick Huard, Ode à la femme ordinaire, en 2003, il pré-conclue dans l’émotion, lumières et musique à l’appui, la rassurant, lui exprimant son affection et son impérative obligation à prendre sa place car elle le mérite! Et c’est le silence… Mais à l’instant où  les lumières se tamisent, il crie qu’il n’a pas terminé :’’ Y rien de mieux qu’une dodue, due!’’ Et vlan, il nous fait encore basculer dans la désopilance!

En tout lieu dans son show, le public doit bien se reconnaître; il parle assurément de nous tous!  Il m’a même fait réfléchir à plusieurs reprises! Elle est sûrement là sa sagesse!

Peter est fidèle à lui-même : pissant, gamin, surprenant mais quelque peu plus sage!

En somme, c’est une soirée que je recommande!

www.petermacleod.com

www.sallealbertrousseau.com

www.mercurecommunication.com

 

photo : courtoisie