À temps pour les Fêtes avec Ricardo

Ricardo lançait cette semaine son dixième magazine thématique du temps des Fêtes. Info-Culture vous propose ici un collage des propos sur quelques sujets abordés durant l’entrevue que Ricardo a bien voulu nous offrir.

Le magazine

Couverture du magazine spécial Noël Ricardo
Couverture du magazine spécial Noël Ricardo

Pour sa nouvelle mouture, le magazine de plus de 190 pages déborde de recettes dont le degré de difficulté est varié, selon qu’on ait plus ou  moins de temps pour cuisiner. Dans tous les cas, la présentation reste toujours alléchante. Tout au long de la maturation de la revue, de l’invention d’une nouvelle recette par Ricardo et son équipe jusqu’à la publication, chaque personne a droit d’exprimer sa créativité. Chaque numéro est une réussite d’équipe, alimentée par une réflexion commune et une recherche de consensus où chaque spécialiste a son mot à dire. La finalité dans tout ça : la recette est bonne et belle grâce au travail collectif des 35 personnes qui gravitent tous autour du thème rassembleur de la cuisine.  L’un des dossiers du présent numéro, Noël chez Ricardo, met d’ailleurs en scène toute l’équipe invitée à la fête, en février 2011. Fait cocasse, pour rester dans le thème : la création des recettes se fait souvent en plein été, dans la période du Noël du campeur!

La ligne directrice du magazine n’est pas d’épater la galerie par du stylisme culinaire à outrance, mais bien de rendre la cuisine attrayante  et accessible à tous : recettes faciles à réussir du premier coup et rapide à réaliser, prix raisonnable, ingrédients disponibles à l’épicerie du coin,  produits locaux, exploitation du terroir. Dans l’esprit de Ricardo, les repas sont des moments privilégiés d’échanges avec les être qui nous sont chers, qu’ils soient parents ou amis.  Cuisiner, c’est pour avoir du plaisir à créer et à partager.

La cuisine : un art, une culture

Notre culture ne s’arrête pas seulement à un fait linguistique ou à la musique…  elle nous prend aussi par les tripes! Nous transmettons aussi qui nous sommes par ce que nous mangeons. Au Québec, on propose une cuisine à base de produits parce qu’on n’a pas un historique culinaire encore très élaboré. Oui, il y a la tourtière, la tarte au sucre, mais on cherche encore. On est chanceux d’être là aujourd’hui pour créer ce qui pourra faire partie de notre patrimoine culinaire dans 150 ans.  On redécouvre le terroir québécois, on explore.  Les thèmes ne sont pas encore solidement arrêtés, comparativement à la France où tout est déjà choisi d’avance.  La poutine est en train de devenir le plat national…  le monde décide, pas les créateurs. Cela n’empêche pas d’innover, de créer, et de s’amuser!

La cuisine, une mode?

Les médias en tirent un avantage certain, on constate un engouement.  La cuisine, on en mange! On redécouvre la cuisine, on se la réapproprie.  Il y a aussi une mode, celle des foodies (dans le magazine, le texte de Marie-France Bazzo sur le sujet est truculent!), mais ça ne touche pas vraiment aux fondements de l’acte de cuisiner pour se faire plaisir. Il n’y a pas trop d’ouvrages sur la cuisine ou de présence médiatique, comme il n’y a pas trop de musique ni trop de théâtre.  Cela ne veut pas nécessairement dire que tout est bon, mais au moins ça démocratise l’acte de  cuisiner. Tout le monde peut cuisiner et réussir. Autrefois chasse gardée par les femmes, voilà que les hommes troquent la cravate pour le tablier au plus grand plaisir de la gent féminine…  La cuisine n’a pas de sexe.

Le sucre à la crème, un problème?

Dans le numéro spécial de Noël, Ricardo aborde à nouveau le défi du sucre à la crème parfait.  Cette gâterie fait l’objet de bien des discussions à savoir quels sont les critères d’un sucre à la crème réussi.  On s’entend pour dire que celui de notre mère, de notre tante ou de notre cousin est le meilleur, mais ce que les gens veulent actuellement, c’est un fudge à la crème, ni trop pâteux ni trop granuleux. Pour le réussir, il faut savoir  travailler un peu avec le thermomètre.  En fait, c’est presque une science!  Le magazine en parle en profondeur et explique les réactions chimiques qui surviennent durant la préparation de ce célèbre dessert.

Accessoires de cuisine Ricardo

Ricardo s’est aussi lancé dans les produits dérivés en offrant une nouvelle série d’ustensiles et d’accessoires de cuisine griffés.  Mon invité se faisait un point d’honneur de préciser que la conception des accessoires qu’il met en marché s’est faite au Québec par des ingénieurs et dessinateurs industriels d’ici.  Il vise à offrir des produits au style novateur facilitant votre expérience culinaire et qui feront de vous un pro. Un peu comme quand les gars vont s’acheter des outils… on veut toujours les meilleurs à portée de la main!

Le nouveau magazine Ricardo, maintenant en vente partout!  Vous pourrez aussi trouver un
extrait du magazine en ligne à l’adresse http://www.ricardocuisine.com/magazine

Crédit photo: Christian Lacroix

Ricardo, volume 10 numéro 1

prix suggéré: 6,99$