Back Number de The Jimmy Bowskill Band

Back Number

À 21 ans, le chanteur et guitariste Jimmy Bowskill’s, originaire de Bailieboro en Ontario, mais qui habite maintenant à Toronto, vient de lancer son 5e album de pièces rock tirant sur le blues. Sur cet album, on retrouve ses comparses de toujours, Ian McKeown à la basse et Dan Reiff à la batterie.

 

Cet album comprend 11 pièces, dont 9 ont été écrites par Bowskill lui-même, dont une avec Ron Sexsmith et les deux autres ont été composées par Ron Sexmith (Least Of My Worries) et Mark Farmer (Sin’s A Good Man’s Brother ).

 

 

Voici les pièces qui se retrouvent sur l’album :

Take a Ride

Linger On the Sweet Time

Salty Dog

Little Bird

Spirit of the Town

Sin’s A Good Man’s Brother

Sinking Down

Down The Road

Seasons Change

Broke Down Engine

Least of My Worries

L’album débute avec Take a Ride, un rock puissant et dynamique, où la voix de Jimmy résonne comme une tonne de brique avec l’apport de la guitare et de la batterie qui donne le goût de mettre le son à son maximum pour faire vibrer les murs. Déjà, avec le solo de guitare et de batterie qui s’en suit au milieu de la chanson, on sait qu’on est en présence de vrais rock and rollers.

C’est en fait ce qui se démarque de la plupart des chansons sur cet album, le son très rock, la guitare et la batterie énergiques et puissantes qui n’hésitent pas à prendre toute la place parfois, pour ensuite céder le micro à la voix de Jimmy, très rauque parfois, intense et même déchainée à l’occasion. C’est ce qu’on retrouve sur Linger On the Sweet Time, où le beat s’accélère et la passion de jouer de la musique s’amplifie. Je ne peux juste imaginer ce que ce groupe peut donner comme énergie en spectacle. Cela doit être assez endiablé pour la foule!!

Salty Dog est plus lent, plus blues que les pièces précédentes, donnant un autre son très apprécié à cet album.

Dans un tout autre rythme, on retrouve Spirit of The Town, une ballade bien sentie, dont l’ajout de la trompette par Bowskill, du trombone par McKeown et de l’orgue par Aaron Hoffmann permet d’avoir une pièce plutôt blues et enivrante à souhait. C’est une de mes chansons préférées… quel beau slow! 

Mark Farmer qui a écrit “Sin’s A Good Man’s Brother” est une autre pièce qui dérange, avec sa vibrante guitare et le coup dynamique de la batterie qui rivalise avec la guitare pour toute l’attention! Quel phénomène! J’adore!

Seasons Change est une pièce plus douce, plus blues, qui fait diversion avec les deux chansons précédentes qui donnaient l’impression de décaper la peinture!

Avec Broke Down Engine, la voix de Jimmy explose sur cette pièce, qui tire également vers le blues très rock!

Finalement, la pièce de Ron Sexsmith, Least of My Worries est plus jazzy, avec une belle apparition du piano à l’ancienne, qui donne l’envie d’aller prendre un verre dans un saloon d’une autre époque. Et ici, la voix de Jimmy est complètement métamorphosée, douce et épurée. C’est magique!

Je me dois de souligner la beauté du CD en lui-même, qui a l’air d’un disque vinyle en miniature. Belle idée de conception du CD.

On peut vraiment dire que Jimmy Bowskill a un talent exceptionnel pour chanter et jouer de la guitare. Pas surprenant qu’à 21 ans il en soit déjà rendu à son 5e album. Un talent immense qui mérite de se faire connaître par les plus grands amateurs de rock et de blues. Back Number est un album que l’on se doit d’écouter avec la sonorité plein volume!! Rock and Roll!

http://www.jimmybowskill.com/

 

 

 

PARTAGER
Article précédentTous les corps naissent étrangers
Article suivantEmmanuelle Julien