Françoise Hardy – L’amour fou

MauvaisAcceptableCorrectTrès bienExcellent (Donnez votre avis)
21
Françoise Hardy - L'Amour fou
Françoise Hardy – L’Amour fou

L’amour fou marque le cinquantième anniversaire de la sortie du premier disque de Françoise Hardy. D’après Françoise, c’est l’album qui lui ressemble le plus. Des chansons lentes et romantiques avec sa voix douce et féminine nous rappelle de très beaux souvenirs.

L’amour fou, le nouvel album de Françoise Hardy contient quelques-unes des plus belles chansons qu’elle ait interprétées au cours de sa longue carrière. Piano et cordes se taillent la part du lion sur ce disque à l’inspiration riche et  homogène.

C’est le compositeur Thierry Stremler, collaborateur régulier de l’artiste, qui a donné la note, en lui envoyant une première mélodie dont le style, assez 19ème siècle, lui a inspiré un texte directement influencé par sa lecture assidue d’Edith Warton et de Henry James. Il s’agit de la chanson-titre, « L’amour fou ».

Quatre ans après le triomphe de son autobiographie, Françoise Hardy nous livre aujourd’hui une sorte de synthèse des quelques histoires sentimentales très similaires qu’elle aura vécues.

 

Les dix chansons inédites de « L’amour fou » évoquent des amours impossibles, torturées, destructrices. Chaque texte illustre le thème à sa manière, mais toutes les mélodies sont lentes et d’une belle douceur. Le personnage masculin est lui-même une sorte de profil-type des quelques hommes que Françoise Hardy a aimés.

Les coréalisateurs du disque Dominique Blanc-Francard et Bénédicte Schmitt ont apportés un soin extrême à leur travail pour mettre en valeur le timbre singulier de l’interprète. L’émotion est palpable dans chacune des inflexions vocales de la chanteuse, notamment lorsqu’elle interprète « Les Fous de Bassan », qui revêt une dimension quasi-mystique. Inspirée pour le texte par un fait divers dramatique à répétition, cette chanson composée par Pascal Colomb est l’une des plus bouleversantes de l’album.

« Mal au cœur » sur un timbre plus jazzé, nous fait entrevoir d’une autre façon le fait d’être enceinte.

Le seul autre texte non écrit par elle est un poème de Victor Hugo, mis en musique par Bertrand Pierre : « Si vous n’avez rien à me dire ».

« Normandia » Une autre histoire d’amour qui laisse ses marques.

Le pianiste Alain Lanty, collaborateur régulier de Julien Clerc ou Johnny Hallyday signe le délicat « Piano-bar ». Une chanson qui donne le goût de danser un bon slow.

Premier single extrait de l’album, « Pourquoi vous ? » est une contribution de Calogero.

« Soie et fourrures » Une chanson pour les apparences de la vie souvent trompeuses.

« L’enfer et le paradis » décrit bien un amour passion, s’aimer et se déchirer.

L’orfèvre pop François Maurin signe quant à lui la mélodie plus enlevée de « Rendez-vous dans une autre vie », qui conclut l’album.

www.francoise-hardy.com/

sixmedia.ca/